Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Critiques en Israël avant une visite annoncée de Donald Trump

Reuters09/12/2015 à 14:36
 (Confirmation de la visite §2, pétition au Royaume-Uni §11-12, 
boycott aux EAU §13) 
    JERUSALEM, 9 décembre (Reuters) - Des voix se sont élevées 
mercredi en Israël contre la visite annoncée dans l'Etat hébreu 
d'ici la fin de l'année de Donald Trump, candidat à 
l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle 
américaine de 2016, à la suite des récents propos tenus par le 
milliardaire contre les musulmans.  
    Donald Trump, qui est en tête des sondages pour la primaire 
républicaine, sera reçu par Benjamin Netanyahu le 28 décembre, 
ont indiqué les services du Premier ministre, confirmant une 
information parue dans les médias.  
    Un responsable gouvernemental indique que l'entretien a été 
calé il y a deux semaines, avant que Donald Trump n'appelle de 
ses voeux, lundi, la "fermeture totale" des frontières 
américaines aux musulmans après l'attaque de la semaine dernière 
à San Bernardino, en Californie, menée par deux adeptes du 
groupe djihadiste Etat islamique.  ID:nL8N13X2UA  
    Benjamin Netanyahu "n'est pas d'accord avec tout ce que dit 
chaque candidat (à l'élection américaine)", dit-on de sources 
proches du Premier ministre conservateur.  
    Sur Twitter, Donald Trump se dit "très impatient" de se 
rendre en Israël d'ici la fin de l'année.  
    Ahmed Tibi, député représentant les 20% d'Arabes israéliens, 
a demandé à ce que le "néo-nazi" Donald Trump ne soit pas admis 
dans l'enceinte de la Knesset. 
    Un appel relayé par Omer Bar-Lev, de l'Union sioniste, parti 
de l'opposition de centre gauche, qui a qualifié de "raciste" le 
magnat de l'immobilier américain.  
    Du côté du Likoud, le parti de droite au pouvoir, le 
ministre de l'Energie Yuval Steinitz a également déploré les 
propos du candidat républicain. 
    "Je recommande de lutter contre l'islam terroriste et 
extrémiste mais je ne déclarerais pas de boycott, d'ostracisme 
ou de guerre contre les musulmans en général", a-t-il dit à la 
radio de l'armée israélienne. "Nous avons dans l'Etat d'Israël 
de nombreux citoyens musulmans qui sont loyaux." 
    Marc Zell, vice-président des Republicans Overseas, 
organisation représentant le Parti républicain à l'étranger, a 
dénoncé les propos d'un "démagogue". "Et nous en tant que juifs, 
et aussi en tant qu'Israéliens, savons grâce à l'Histoire ce 
qu'est un démagogue", a-t-il déclaré sur les ondes de la radio 
militaire, dans une interview distincte. 
    Au Royaume-Uni, où Donald Trump possède deux parcours de 
golf, une pétition sur internet a réuni plus de 100.000 
signataires pour interdire l'entrée de Donald Trump dans le pays 
en raison de "son discours de haine".  
    "Si le Royaume-Uni continue d'appliquer le critère de 
'comportement inacceptable' à tous ceux qui souhaitent entrer 
sur son territoire, il doit l'appliquer aussi bien aux riches 
qu'aux pauvres, aux faibles qu'aux puissants", dit le texte de 
la pétition. Le ministre britannique des Finances George Osborne 
s'est dit opposé à une telle interdiction.  
    Aux Emirats arabes unis, Landmark Group, un des plus grands 
groupes de distribution du Moyen-Orient, a annoncé retirer de 
ses rayons les produits fabriqués par le conglomérat de Donald 
Trump. Landmark et DT Home Marks International LLC ont un 
contrat exclusif pour vendre ces produits "Trump Home" (miroirs, 
lampes...) dans leurs magasins au Koweït, aux EAU, en Arabie 
saoudite et au Qatar.  
 
 (Dan Williams; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.