1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Crash de l'A320-Le gouvernement invite la droite à la dignité

Reuters25/03/2015 à 14:45

PARIS, 25 mars (Reuters) - Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a invité mercredi à "un minimum de dignité" certains élus de droite qui ont critiqué la gestion par le gouvernement de la catastrophe aérienne qui a fait 150 morts dans les Alpes. A l'approche du second tour des élections départementales, dimanche prochain, certains élus de l'opposition ont reproché à François Hollande d'instrumentaliser le crash d'un Airbus A320 transportant essentiellement des Allemands et des Espagnols. "On croyait avoir perdu François Hollande depuis ce week-end électoral meurtrier. On vient de le retrouver comme commentateur du crash de l'A320", a ironisé Lionnel Luca mardi sur Twitter. Le député UMP Eric Ciotti a quant à lui soupçonné le gouvernement "d'utiliser la situation" à des fins politiciennes. "Je ne voudrais pas que le gouvernement -- et on a vu hier certaines tentatives je dirais un peu rapides, certaines déclarations -- n'essaie d'utiliser cette situation", a-t-il déclaré sur Radio Classique. "Il y a un drame national, un drame européen", mais "le débat démocratique doit se poursuivre", a-t-il estimé. Stéphane Le Foll a répliqué lors du compte rendu du conseil des ministres, expliquant qu'il n'y avait "rien derrière" les choix du gouvernement de faire face à ce drame "en responsabilité". "Certains auraient dû mettre entre parenthèses leurs expressions", a-t-il dit à l'adresse des personnalités politiques "qui viennent, dans cette fin de campagne, agiter des débats politiciens". "Cela n'a pas sa place", a-t-il insisté. "Il y a un minimum de dignité dans le débat politique à avoir." (Elizabeth Pineau, avec Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Valeurs associées

0.00%

8 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • janaliz
    25 mars18:36

    L'indignité choisira son camp dimanche. Toute récupération est vile et basse... De quelque côté qu'elle provienne...

    Signaler un abus

  • M156470
    25 mars17:12

    Cela s'appelle de la récupération messieurs et mesdames les élus !!!

    Signaler un abus

  • M156470
    25 mars17:11

    Quelle mascarade ! Tous les faits divers sont repris par nos ténors elus... C'est tout simplement la honte ! Les Français ne sont plus dupes, il va falloir troquer les chrysantèmes avec du travail pour les chômeurs, c'est tout ce que l'on vous demande !!!

    Signaler un abus

  • M1903733
    25 mars16:09

    Ce sont vraiment des donneurs de leçons ces gugus qui nous gouvernent actuellement. Personne ne peut dire un mot sans qu'ils y trouvent à redire.

    Signaler un abus

  • M1961G
    25 mars15:20

    hollande , walls font de la récupération électorale sur un accident de ce type , c'est tout simplement scandaleux . hollande est la honte pour notre pays . les français ne sont pas dûpes et voteront droite ou fn massivement dimanche pour une france plus juste . hollande , walls sont des journalistes de cette catastrophes , ce n'est pas leur role . hollande n'a il rien d'autre à faire!!!!!!!!!!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.