1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Crash de l'A320-Le gouvernement invite la droite à la dignité
Reuters25/03/2015 à 14:45

PARIS, 25 mars (Reuters) - Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a invité mercredi à "un minimum de dignité" certains élus de droite qui ont critiqué la gestion par le gouvernement de la catastrophe aérienne qui a fait 150 morts dans les Alpes. A l'approche du second tour des élections départementales, dimanche prochain, certains élus de l'opposition ont reproché à François Hollande d'instrumentaliser le crash d'un Airbus A320 transportant essentiellement des Allemands et des Espagnols. "On croyait avoir perdu François Hollande depuis ce week-end électoral meurtrier. On vient de le retrouver comme commentateur du crash de l'A320", a ironisé Lionnel Luca mardi sur Twitter. Le député UMP Eric Ciotti a quant à lui soupçonné le gouvernement "d'utiliser la situation" à des fins politiciennes. "Je ne voudrais pas que le gouvernement -- et on a vu hier certaines tentatives je dirais un peu rapides, certaines déclarations -- n'essaie d'utiliser cette situation", a-t-il déclaré sur Radio Classique. "Il y a un drame national, un drame européen", mais "le débat démocratique doit se poursuivre", a-t-il estimé. Stéphane Le Foll a répliqué lors du compte rendu du conseil des ministres, expliquant qu'il n'y avait "rien derrière" les choix du gouvernement de faire face à ce drame "en responsabilité". "Certains auraient dû mettre entre parenthèses leurs expressions", a-t-il dit à l'adresse des personnalités politiques "qui viennent, dans cette fin de campagne, agiter des débats politiciens". "Cela n'a pas sa place", a-t-il insisté. "Il y a un minimum de dignité dans le débat politique à avoir." (Elizabeth Pineau, avec Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Valeurs associées

+0.22%

8 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • janaliz
    25 mars18:36

    L'indignité choisira son camp dimanche. Toute récupération est vile et basse... De quelque côté qu'elle provienne...

    Signaler un abus

  • M156470
    25 mars17:12

    Cela s'appelle de la récupération messieurs et mesdames les élus !!!

    Signaler un abus

  • M156470
    25 mars17:11

    Quelle mascarade ! Tous les faits divers sont repris par nos ténors elus... C'est tout simplement la honte ! Les Français ne sont plus dupes, il va falloir troquer les chrysantèmes avec du travail pour les chômeurs, c'est tout ce que l'on vous demande !!!

    Signaler un abus

  • M1903733
    25 mars16:09

    Ce sont vraiment des donneurs de leçons ces gugus qui nous gouvernent actuellement. Personne ne peut dire un mot sans qu'ils y trouvent à redire.

    Signaler un abus

  • M1961G
    25 mars15:20

    hollande , walls font de la récupération électorale sur un accident de ce type , c'est tout simplement scandaleux . hollande est la honte pour notre pays . les français ne sont pas dûpes et voteront droite ou fn massivement dimanche pour une france plus juste . hollande , walls sont des journalistes de cette catastrophes , ce n'est pas leur role . hollande n'a il rien d'autre à faire!!!!!!!!!!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer