Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Craintes en Asie sur la production de riz et les prix mondiaux

Reuters02/05/2016 à 09:44
    SINGAPOUR, 2 mai (Reuters) - Près de dix ans après une 
flambée des prix mondiaux des denrées alimentaires, les grands 
producteurs de riz d'Asie sont confrontés à une sécheresse 
majeure qui menace de réduire la production et de faire grimper 
les prix d'une denrée essentielle à la moitié de la population 
du globe. 
    La production mondiale de riz devrait diminuer cette année, 
pour la première fois depuis 2010, la raréfaction des 
précipitations, liée au phénomène climatique El Niño, ayant 
provoqué une baisse des rendements. 
    Une vague de chaleur exceptionnelle affecte l'Inde, premier 
pays exportateur de riz, tandis que la Thaïlande, deuxième 
exportateur, fait face à sa deuxième année de sécheresse. Des 
régions agricoles au Vietnam, troisième exportateur de riz, 
souffrent elles aussi du manque d'eau, l'irrigation permise par 
le Mékong étant sérieusement mise à mal. 
    Ces trois pays représentent plus de 60% des exportations 
mondiales de riz, qui atteignent un total de 43 millions de 
tonnes. 
    "Pour le moment, nous ne constatons pas de retombées 
majeures du temps chaud et sec sur les prix, car l'Inde et la 
Thaïlande disposaient d'importants stocks d'excédents. Mais cela 
ne durera pas éternellement", a expliqué James Fell, économiste 
au sein de l'IGC (Conseil international des céréales -- 
International Grains Council). 
    Les stocks de riz des trois plus gros pays exportateurs 
devraient baisser d'un tiers à la fin 2016 pour s'établir à 19 
millions de tonnes, soit la plus forte chute d'une année sur 
l'autre depuis 2003, selon des calculs effectués par Reuters sur 
la base de statistiques du département américain de 
l'Agriculture. 
    Toute forte perturbation dans l'approvisionnement peut être 
extrêmement délicate. En 2008, la diminution de la production de 
riz asiatique due à une autre édition du phénomène El Niño avait 
conduit l'Inde à interdire les exportations de riz, ce qui avait 
provoqué une envolée des prix mondiaux, déclenché des émeutes de 
la faim en Haïti et conduit de gros importateurs comme les 
Philippines à prendre des mesures pour parer à la panique. 
    S'il est actuellement bien inférieur au pic enregistré en 
2008 (autour de 1.000 dollars la tonne), le prix de la tonne de 
riz a atteint récemment les 389,50 dollars, son plus haut niveau 
depuis juillet, et une hausse de 13% par rapport aux 344 dollars 
de septembre dernier, niveau qui marquait alors un plus bas de 
huit ans. 
    Selon l'IGC, la production mondiale de riz devrait s'établir 
cette année à 473 millions de tonnes, contre 479 millions de 
tonnes en 2015. Il s'agira de la première baisse en six ans. 
    La dernière récolte de riz en Thaïlande n'a représenté que 
la moitié du pic de production d'il y a quelques années. Au 
Vietnam, la production pourrait diminuer de 1,5% cette année. 
Deux cent quarante mille hectares de culture de paddy ont été 
détruits dans ce pays par la sécheresse et la salinisation de 
certaines zones du delta du Mékong. 
 
 (Naveen Thukral; Eric Faye pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.