Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Covid-19 : touchés par la 5e vague, les indépendants demandent des aides
information fournie par Boursorama avec Media Services26/01/2022 à 14:57

"La cinquième vague est venue aggraver une situation qui n'était déjà pas bonne", explique la porte-parole du "néo-syndicat" Independants.co.

( AFP / KENZO TRIBOUILLARD )

( AFP / KENZO TRIBOUILLARD )

Plusieurs organisations de travailleurs indépendants et d'auto-entrepreneurs demandent des aides face à la cinquième vague de Covid-19 qui pénalise leur activité et appelaient à manifester ce mercredi 26 janvier à Bercy. "Depuis début décembre, la cinquième vague est venue aggraver une situation qui n'était déjà pas bonne", explique Hind Elidrissi, porte-parole du "néo-syndicat" Independants.co. Aujourd'hui, "il y a urgence à débloquer des fonds pour permettre aux gens de se nourrir et de payer leurs loyers", insiste-t-elle.

Car les aides mises en place depuis septembre et la fin du "quoi qu'il en coûte" sont "des dispositifs qui ne concernent que les entreprises avec salariés ou avec des locaux professionnels", pointe la responsable de cette organisation qui regroupe des auto-entrepreneurs et des indépendants sous d'autres statuts.

Les entreprises ayant des salariés et appartenant aux secteurs les plus impactés par la crise peuvent voir pris en charge leurs coûts fixes si leur perte de chiffre d'affaire dépasse 50%. Et quand elle excède 65%, les entreprises peuvent aussi bénéficier du chômage partiel avec un reste à charge nul.

Les discothèques aidées, mais pas les DJ indépendants

Mais "même dans les secteurs qui bénéficient d'aides, les indépendants sont exclus de toutes les aides de l'État", fait valoir Hind Elidrissi. Ainsi les discothèques qui sont fermées "ont droit à une aide mais le DJ qui est indépendant a zéro", cite-t-elle en exemple.

À moins de trois mois de l'élection présidentielle "Emmanuel Macron est en train de se couper d'une base qui lui était plutôt acquise", a estimé de son côté le président de la Fédération des auto-entrepreneurs, Grégoire Leclercq, qui dit avoir été reçu à l'Élysée par des conseillers du président mercredi matin.

"Il y a une incompréhension sur le terrain et une grogne qui est vraiment très forte", selon lui. "On a tenu la main de ces travailleurs indépendants pendant quasiment 24 mois et on a les complètement lâchés en pleine cinquième vague", regrette-t-il.

4 commentaires

  • 26 janvier17:29

    le problème c'est que 5 ieme vague va durer jusque mars et sans revenu ça va être difficile ... il y a des sociétés ou tout va et d'autres ou c'est la cata ...