Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Covid-19 : "On a des raisons d'être optimistes", selon Gabriel Attal, qui invite à "poursuivre nos efforts"
information fournie par Boursorama avec Media Services18/01/2022 à 09:56

(Photo by Bertrand GUAY / AFP) ( AFP / BERTRAND GUAY )

(Photo by Bertrand GUAY / AFP) ( AFP / BERTRAND GUAY )

"Dans nos services de réanimation la situation s'est stabilisée, la tension n'augmente plus. Maintenant, il faut évidemment rester vigilants et poursuivre nos efforts", a détaillé le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

"On a des raisons d'être optimistes", selon Gabriel Attal. Le porte-parole du gouvernement était ce mardi 18 janvier sur le plateau de CNews , il a évoqué la situation sanitaire en France.

Gabriel Attal a appuyé les déclarations de l'épidémiologiste et membre du Conseil scientifique Arnaud Fontanet, qui a affirmé sur France Inter la veille que "le scénario du pire s'éloigne".

"Je suis toujours prudents sur ces questions-là, et surtout, je me fonde toujours sur ce que disent les scientifiques. (...) Je pense qu'on a des raisons d'être optimistes", a-t-il assuré.

"Aujourd'hui, on voit que la vague Delta a vraiment régressé, que la circulation tend à ralentir, que dans les régions où la vague Omicron a démarré en premier - notamment en Île-de-France - il y a ce qui semble être le début d'une décrue. Evidemment, ça permet d'être optimiste", a concédé le porte-parole du gouvernement.

"On voit que dans nos services de réanimation, la situation s'est stabilisée, la tension n'augmente plus. Maintenant, il faut évidemment rester vigilants et poursuivre nos efforts", a-t-il poursuivi.

Le nombre d'hospitalisations stable

Selon les chiffres de Santé publique France publiés lundi, le nombre de patients atteints du Covid-19 hospitalisés en soins critiques est resté stable par rapport à sept jours auparavant.

Les services de soins critiques, qui accueillent les cas les plus graves, comptaient 3.913 malades du Covid-19 (dont 355 nouvelles admissions), contre 3.852 la veille et l'avant-veille et 3.904 le lundi précédent.

Le nombre total de malades hospitalisés atteint 25.776, dont 2.815 ont été admis en 24 heures. Le lundi précédent, 22.749 personnes étaient hospitalisées.

Le nombre quotidien de nouveaux cas de contamination recensés s'élève à 102.144, contre 278.129 la veille. En moyenne, sur les sept derniers jours, on recense 295.630 cas quotidiens contre 268.185 le lundi précédent. Ce calcul permet de lisser les écarts observés d'un jour à l'autre, souvent artificiellement créés par des problèmes de collecte de données.

8 commentaires

  • 18 janvier11:36

    26000 malades hospitalisés sur 480000 lits et le peuple est sous contrainte permanente,ca promet si un jour en a un virus dangereux....