Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Covid-19 : malgré l'envolée des paiements électroniques, la crise a fait bondir la demande d'argent liquide
Boursorama avec Media Services25/03/2021 à 11:10

En 2020, 141 milliards d'euros de nouvelles coupures ont été émises, soit une hausse de 11 % sur un an.

En 2020, le stock de billets en circulation s'est monté à 1.435 milliards d'euros. ( AFP / INA FASSBENDER )

En 2020, le stock de billets en circulation s'est monté à 1.435 milliards d'euros. ( AFP / INA FASSBENDER )

Malgré l'envolée des paiements électroniques, la demande d'argent liquide est de plus en plus grande. Où passe donc cet argent ? La Banque centrale européenne (BCE) s'est penchée sur ce "paradoxe". Selon elle, cela s'explique par l'attachement au bas de laine en période difficile.

En 2020,  141 milliards d'euros de nouvelles coupures ont été émises , portant le stock en circulation à 1.435 milliards d'euros, soit une hausse de 11 % sur un an, révèle la BCE dans un article "le paradoxe des billets" figurant au bulletin mensuel à paraître jeudi 25 mars. Pareille poussée n'avait pas été observée depuis les mois ayant suivi la faillite de la banque Lehman Brothers en 2008.

L'année 2020, marquée par la crise du Covid, a aussi vu le PIB de la zone euro se contracter de près de 7% sur un an et les achats se faire davantage en ligne, notamment pour éviter les contacts physiques. L'institut relève qu' un cinquième seulement de la masse des billets en circulation sert à régler des achats à l'intérieur de la zone euro.

Pendant la crise, les gens ont eu davantage tendance à conserver l'argent chez eux probablement "en raison d'une incertitude accrue et d'une mobilité réduite", selon Alejandro Zamora-Pérez, auteur de l'article. Entre "28 et 50%" de la masse des billets est stockée par les ménages, les entreprises et les banques , selon la BCE, sans toujours savoir si cet argent sert de bas de laine où de moyen de paiement. Selon une étude publiée en décembre par la BCE, 34% des personnes interrogées ont dit détenir de l'argent liquide chez eux, pour moins de 500 euros dans trois-quart des cas et parfois pour plus de 10.000 euros.

Lors d'autres crises dans le passé, du "bug" technologique de l'an 2000 au crash financier de 2008, les gens ont eu tendance à "demander de plus en plus d'argent", la crise du Covid-19 en cours ne faisant "pas exception", explique la BCE. "Cela souligne le rôle important que l'argent physique semble jouer dans une gestion de crise réussie", conclut l'institut.

Sur fond de pandémie, les rentrées de billets en zone euro ont dépassé le montant des sorties, précise la BCE.  

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • geocor
    25 mars12:09

    Sachant que l'Europe a voté que les Etats peuvent prendre tout ce qu'il y a sur les comptes bancaires au delà de 100.000 Euros, les européens conservent l'argent chez eux dès qu'il y a un risque, par exemple un "quoi qu'il en coûte".

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer