Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Covid-19 : le patron de Pfizer estime un retour à la vie normale "au printemps"
information fournie par Boursorama avec Media Services17/01/2022 à 12:10

(Photo by NELSON ALMEIDA / AFP) ( AFP / NELSON ALMEIDA )

(Photo by NELSON ALMEIDA / AFP) ( AFP / NELSON ALMEIDA )

"Nous sommes bien placés pour parvenir" au retour à la vie normale "au printemps, grâce à tous les outils à notre disposition", selon le directeur général de Pfizer, dans les colonnes du Figaro.

Se dirige-t-on, enfin, vers la fin de la pandémie de Covid-19 ? Alors que, pour l'épidémiologiste Arnaud Fontanet, "la décrue a commencé" , l'optimisme est également de mise pour le patron de Pfizer Albert Bourla.

Selon lui, "la question n’est pas de savoir si ce virus va disparaître ou non, c’est : allons-nous pouvoir reprendre une vie normale ? Et je le crois. Nous allons bientôt pouvoir reprendre une vie normale", a-t-il assuré dans les colonnes du Figaro ce lundi 17 janvier.

"Nous sommes bien placés pour y parvenir au printemps, grâce à tous les outils à notre disposition : des tests, des vaccins très efficaces - même contre Omicron, ils protègent des risques d’hospitalisation et de décès - et les premiers traitements à prendre à la maison", a continué le directeur général de Pfizer.

Cependant, pour Albert Bourla, "nous devrons sans doute vivre pendant des années avec un virus très difficile à éradiquer."

Puis d'évoquer le nouveau traitement Pfizer : "Le Paxlovid arrivera fin janvier dans les pharmacies françaises. Prescrit aux personnes à risque diagnostiquées positives, il va changer la donne pour nos systèmes de santé, en désengorgeant les hôpitaux", a-t-il ajouté.

Près de 295.000 cas quotidiens sur les sept derniers jours

Selon les chiffres de Santé publique France publiés dimanche, la situation est restée stable dans les services de soins critiques qui reçoivent des malades du Covid-19.

Sur une semaine, le nombre de nouveaux cas dépistés a nettement décru. Ces services comptent 3.852 malades graves du Covid-19, comme la veille, contre 3.895 vendredi et 3.939 jeudi.

En revanche, le nombre total malades hospitalisés poursuit son ascension (24.887, contre 24.544 samedi). A l'inverse, le nombre de nouveaux cas de contamination recensés a décru sur la semaine, avec 278.129, contre 296.097 le dimanche précédent.

En moyenne, sur les sept derniers jours, on recense 294.452 cas quotidiens contre 313.252 le dimanche précédent. Ce calcul permet de lisser les écarts observés d'un jour à l'autre, souvent artificiellement créés par des problèmes de collecte de données.

5 commentaires

  • 17 janvier12:26

    une vie normale a condition d'être vacciné pfizer puis des cachets pfizer . Donc la vie normale de faire des énormes bénéfices.