Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Covid-19 : "Ayez peur du virus, n'ayez surtout pas peur du vaccin", martèle Jean Castex
information fournie par Boursorama avec Media Services24/06/2021 à 14:58

En déplacement dans les Landes, où la situation sanitaire liée au Covid-19 se dégrade en raison du variant Delta, le Premier ministre a déploré jeudi la baisse du nombre de premières doses de vaccin injectées chaque jour, exhortant à "faire beaucoup mieux".

Le Premier ministre Jean Castex et le minstre de la Santé Olivier Véran le 24 juin 2021 à Mont-de-Marsan (Landes). ( AFP / GAIZKA IROZ )

Le Premier ministre Jean Castex et le minstre de la Santé Olivier Véran le 24 juin 2021 à Mont-de-Marsan (Landes). ( AFP / GAIZKA IROZ )

Si les indicateurs hospitaliers continuent d'être dans le vert au niveau national, le variant Delta du Covid-19 reste néanmoins préoccupant, notamment dans les Landes, alertent les autorités. " L'épidémie est toujours là et ne cesse d'évoluer notamment à cause de ce variant Delta qui progresse inexorablement partout" , a relevé jeudi 24 juin pointe Jean Castex à Mont-de-Marsan (Landes). 

"Pour les personnes qui ne sont pas vaccinées, (le variant) est représentatif d'un fort danger.  En revanche, le vaccin est efficace vis-à-vis de ce variant", a assuré le Premier ministre, déplorant par la même occasion la baisse de la vaccination. "Nous vaccinons 200.000 personnes par jour" en primo-injection, "c'est trop peu" , a-t-il regretté, en observant que "les prises de rendez-vous" étaient "en décélération".

Il a lancé un "appel solennel" aux soignants qui ne seraient pas encore vaccinés. "Il est impératif que les soignants, les personnels de ces Ehpad soient tous vaccinés, on va dire d'ici la fin du mois d'août (...), à défaut de quoi nous devrions évidemment prendre nos responsabilités", a plaidé le chef du gouvernement, sans toutefois se prononcer clairement sur la possibilité de rendre obligatoire cette vaccination.

"On a fait beaucoup mieux, on doit faire beaucoup mieux" , a-t-il affirmé. L'exécutif s'est fixé comme objectif de 35 millions de Français complètement vaccinés d'ici la fin août (19,6 millions actuellement), et de 40 millions de premières doses injectées (32,7 millions actuellement). "Ayez peur du virus, n'ayez surtout pas peur du vaccin", a insisté Jean Castex. 

En visite quelques minutes auparavant dans le cabinet d'un médecin généraliste montois, le ministre de la Santé Olivier Véran avait lui aussi éludé la question de "l'obligation vaccinale" en se disant favorable au déploiement de "moyens incitatifs". 

Un plan d'action en sept jours dans les Landes

Alors que les Landes connaissent depuis quelques jours une recrudescence de l'épidémie, avec un taux d'incidence dépassant le seuil d'alerte de 50 cas pour 100.000 habitants, Jean Castex a indiqué qu' un "plan d'action renforcé" allait être mis en place pour les sept prochains jours. 

Le Premier ministre a précisé que le département allait  "passer de 40.000 à 60.000 doses de vaccin au cours des sept jours à venir" , encourageant très fortement les Français à se faire vacciner massivement. "Le vaccin est une planche de salut indispensable", a-t-il martelé.

Si ces mesures ne suffisaient pas, il a ajouté que la levée des restrictions prévues dans toute la France au 1er juillet pourrait être différée dans les landes, notamment pour les "jauges" dans les établissements et lieux recevant du public.

51 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • aiki41
    26 juin08:07

    sense78 : être vaccinés n'empêche pas d'être contaminés donc contaminants.