1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Coups de pouce, coups de gueule et avalanches de GIF : le bac se vit aussi sur Twitter
Le Parisien20/06/2019 à 17:45

Coups de pouce, coups de gueule et avalanches de GIF : le bac se vit aussi sur Twitter

Une semaine le nez dans leurs copies... et sur leur smartphone ! De nombreux lycéens ont trouvé cette semaine refuge sur Twitter, où ils peuvent à loisir débriefer les épreuves du baccalauréat, préparer les suivantes ou tout simplement décompresser, sur le ton de l'humour, avec leurs pairs.« Personnellement, Twitter m'a beaucoup aidée pour mon bac », assure d'emblée Kassandra, 18 ans. D'ordinaire, cette lycéenne de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) utilise surtout le réseau social pour suivre l'actualité de BTS, son groupe de K-pop préféré, et pour faire connaître ses projets artistiques.Coups de pouce et décompressionMais à l'approche de la semaine fatidique, cette littéraire, inscrite sur le réseau social depuis deux ans, a compris qu'elle avait trouvé là un allié dans ses révisions. « J'ai vu des personnes demander des réponses à leurs questions ou à leurs doutes, remet-elle. Je me suis dit que finalement, ce n'était pas si bête que ça de trouver une autre utilité à Twitter. »L'adolescente suit notamment régulièrement les messages postés sous le mot-clé #AideEntreL, dont des variantes existent pour les autres filières (#AideEntreES, #AideEntreS...). « Je suis de nature à être tout le temps stressée et ça m'a un peu rassurée de voir que je n'étais pas toute seule, confie-t-elle. J'ai aussi personnellement pu aider d'autres élèves, je pense que ça fait beaucoup de bien de pouvoir échanger. »Lui aussi lycéen en terminale L, Irmane, 18 ans, a l'habitude de partager son quotidien scolaire sur le réseau social. « Je le fais depuis la 2nde, c'est une manière de décompresser », admet ce jeune Bordelais. Lui-même suit des comptes d'élèves dans le même esprit, même s'il ne les a jamais rencontrés.Antisèches et « polys » 2.0Cette fois, cette forme de hobby lui a été bien utile. « Il me manquait des cours en philo. J'ai tenté de taper fiche langage sur la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • qleraz
    20 juin19:11

    Pas de quoi se bouger : seuls les absents ne seront pas reçus. Depuis 1969 les enseignants ont tout fait pour ruiner la valeur du Bac. Les seules choses qui les intéressait c'était la fin des cours au 1er juin et la prime à la correction des copies. Merci le mammouth.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer