Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Coupe du monde: Macron exhorte le Qatar à poursuivre les "changements concrets"
information fournie par Reuters27/11/2022 à 11:16

Le président français Emmanuel Macron serrant la main de l'émir du Qatar, Cheikh Tamim bin Hamad al-Thani

Le président français Emmanuel Macron serrant la main de l'émir du Qatar, Cheikh Tamim bin Hamad al-Thani

PARIS (Reuter) - Le président français Emmanuel Macron a exhorté samedi le Qatar à poursuivre la voie des "changements concrets" que traduit, selon lui, l'organisation par l'émirat de la Coupe du monde 2022. "Cette Coupe du monde de football, la première organisée dans le monde arabe, témoigne de changements concrets qui sont à l’œuvre. Le Qatar s’est engagé dans cette voie et doit continuer. Il peut compter sur notre soutien", a déclaré Emmanuel Macron sur Twitter pendant le match France-Danemark. Samedi, la France est devenue la première équipe à se qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde en battant le Danemark 2-1. Au début du mois, Emmanuel Macron avait déclaré que le sport ne devait pas être politisé, balayant ainsi les suggestions de boycott. La décision d'attribuer au Qatar les droits d'organisation de la Coupe du monde 2022 a fait l'objet de critiques de la part de groupes de défense des droits de l'homme sur des questions telles que le traitement des travailleurs immigrés, l'impact environnemental de la climatisation dans les stades et la pénalisation de l'homosexualité dans ce pays musulman conservateur. Le gouvernement qatari, de son côté, a rétorqué que son organisation du travail était encore en cours d'élaboration et a nié un grand nombre des accusations des groupes de défense des droits.

(Reportage Dominique Vidalon ; Version française Kate Entringer)

1 commentaire

  • 27 novembre16:42

    Nier quelque chose quand c'est une évidence revient à dire qu'on n'a pas envie de changer. Dont acte ! C'est pas demain que les droits fondamentaux seront respectés, n'en déplaise à Manu premier. Cela dit on n'a pas fait grand cas des mêmes méthodes employées lors de la coupe du monde au Brésil et sans doute à un degré moindre de beaucoup d'autres. Intérêts financiers quand vous nous tenez !....