1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Coupe du monde de rugby : dans l'intimité des Machenaud
Le Parisien01/10/2019 à 18:53

Coupe du monde de rugby : dans l'intimité des Machenaud

Il lui doit beaucoup. « Elle me connaît par cœur, ça fait 13 ans qu'on est ensemble, 13 ans qu'on se soutient mutuellement. Et si elle n'avait pas été présente, je pense que je ne serais pas là. » Maxime Machenaud, 30 ans, demi de mêlée des Bleus, ne le cache pas : sans sa femme Sophie, qu'il a connue en 2006 à Bordeaux et épousé en 2014, son parcours ne l'aurait pas conduit jusqu'au XV de France, encore moins jusqu'à Fukuoka où il sera titulaire ce mercredi (9h45) contre les Etats-Unis.« On est très fusionnels, en fait, résume la jeune femme. On ne prend pas vraiment de décision l'un sans l'autre. Je pense que c'est lié au fait qu'on se connaît depuis qu'on a 17 et 18 ans. On a trouvé notre équilibre comme ça. C'est pour ça que lors des périodes d'éloignement, on est tous les deux un peu déboussolés ! »Ils ont « hâte » de se retrouver. Ce sera pour ce week-end, les compagnes des Bleus arrivant au Japon pour les matchs contre les Tonga dimanche et l'Angleterre, le 12. LIRE AUSSI > Le XV de France « commence à avoir le fonctionnement d'un club », assure Picamoles« Je suis juste un petit peu déçu que les enfants ne viennent pas », confie le joueur du Racing. Ses garçons, Gaspard (5 ans) et Augustin (3 ans), resteront finalement en France. « J'ai hésité jusqu'au dernier moment, explique Sophie. Mais comme ma mère m'a proposé de venir les garder à la maison afin qu'ils conservent leur rythme d'école, j'avoue que j'ai sauté sur l'occasion. En plus, ils commencent tout juste à mieux gérer l'absence de leur papa. Je pense que ça serait très frustrant pour eux d'être sur place et de ne pas le voir autant qu'ils le souhaiteraient. » Voir cette publication sur Instagram Un rêve de gosse qui se réalise... LE RÊVE de pouvoir représenter son pays dans une telle compétition. Je suis ému et fier de faire partie de ceux qui s'envoleront pour ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer