1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Coupe du Monde 2018 : la Russie tombe la tête haute face à la Croatie
Le Monde08/07/2018 à 00:56

La Russie ne disputera pas les demi-finales de son Mondial. Samedi, la Sbornaïa a été éliminée aux tirs au but par la Croatie (2-2, 4 tab à 3).

Le miracle footballistique a pris fin en quart de finale. La Russie a été sortie de son tournoi, samedi 7 juillet, aux tirs au but après un match nul contre la Croatie (2-2, 4 tab à 3). Le pays hôte, médiocre 70e au classement FIFA avant la Coupe du monde, n'a pas réédité le parcours de la Corée du Sud, invitée surprise, qui s'était hissée en demi-finale de son Mondial en 2002.

Pourtant, les 45 000 spectateurs du stade olympique de Sotchi y ont cru jusqu'au bout, même quand il ne restait plus que quelques minutes à jouer en prolongation et que leur équipe était menée 2-1 face à la Croatie. Le grand absent, le président Vladimir Poutine, qui avait dépêché encore une fois son premier ministre au bord de la mer Noire, a dû aussi se prendre à rêver devant son poste de télévision. Le porte-parole du Kremlin s'est d'ailleurs fendu d'une déclaration relayée par l'agence Interfax : « Poutine a regardé, il soutenait les joueurs de l'équipe. Nous avons perdu lors d'un grand match fair-play. Ce sont toujours des gars formidables à nos yeux, ce sont des héros. Ils succombaient sur le terrain, nous sommes fiers d'eux. »

Après tout, leur « Sbornaïa » avait bien jusqu'alors déjoué tous les pronostics. Quand le défenseur Manuel Fernandes a égalisé de la tête et que les tirs au but s'annonçaient pour la deuxième fois consécutive, chaque Russe a dû penser à une improbable qualification en demi-finale. Le héros des huitièmes de finale face à l'Espagne, le gardien Igor Akinfeev, allait sauve...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer