Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Coup de pouce du gouvernement sur les retraites, baroud syndical

Reuters26/11/2013 à 18:09

REVALORISATION DE CINQUANTE EUROS POUR LES RETRAITES MODESTES

PARIS (Reuters) - Marisol Touraine a annoncé mardi des mesures de compensation du report de six mois de la revalorisation annuelle des pensions pour s'assurer du vote des députés de la majorité sur le projet de réforme des retraites prévu dans la journée.

Dans le même temps, plusieurs milliers de personnes ont manifesté à Paris et en province à l'appel de quatre syndicats (CGT, FSU, FO, Solidaires) pour marquer leur hostilité à cette réforme, contestée jusque dans les rangs de la majorité.

Le secrétaire général de la CFDT, qui ne participait pas à cette manifestation, a pour sa par jugé insuffisant le geste de la ministre des Affaires sociales.

Celle-ci a proposé lors de l'examen du texte en deuxième lecture par les députés que l'aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS) soit revalorisée de cinquante euros pour les retraités touchant une pension entre 770 et 967 euros.

Le minimum vieillesse sera par ailleurs revalorisé l'an prochain les 1er avril et 1er octobre d'une somme correspondant à l'inflation.

Ces deux mesures viennent compenser le report de la revalorisation annuelle des pensions du 1er avril au 1er octobre, un des points clés de la réforme des retraites contesté par les députés.

Contre la volonté de tous les groupes, y compris de certains élus socialistes, le gouvernement a décidé de passer en force en recourant à la procédure du vote bloqué sur l'ensemble de la réforme.

Le gouvernement avait déjà décidé d'exonérer les titulaires du minimum vieillesse du report de six mois de la revalorisation annuelle qui, dans sa première version, représentait un gain estimé à 600 millions d'euros pour le Fonds de solidarité vieillesse en 2014.

2.000 À 3.000 MANIFESTANTS À PARIS

Le coût des deux mesures annoncées mardi n'a pas été chiffré dans l'immédiat.

Les députés devaient procéder mardi après-midi au vote en deuxième lecture du projet de loi. Le Sénat devrait à son tour l'examiner et le rejeter à nouveau dans les prochains jours.

L'Assemblée, qui a constitutionnellement le dernier mot, devrait adopter définitivement cette réforme le 18 décembre, avant la pause du Parlement pour les fêtes de fin d'année.

A l'appel de quatre syndicats (CGT, FSU, FO, Solidaires), plusieurs milliers de personnes ont manifesté à Paris contre la réforme.

Mais depuis le 10 septembre, quand 370.000 personnes avaient manifesté en France, selon les organisateurs, et 155.000 d'après la police, la mobilisation syndicale s'étiole.

A Paris, 2.000 à 3.000 sympathisants CGT, FSU Solidaires et FO ont ainsi défilé mardi en début d'après-midi de la rue Chaussée d'Antin, dans le IXe arrondissement, jusqu'à la place de la Concorde, face à l'Assemblée nationale où le texte devait être voté.

Les secrétaires généraux de la CGT et de Force ouvrière, Thierry Lepaon et Jean-Claude Mailly, ont défilé côte à côte.

Leur homologue de la CFDT, Laurent Berger, estime que les derniers ajustements de Marisol Touraine ne suffisent pas.

"La CFDT avait dit qu'il fallait aller plus loin pour préserver les petites retraites du retard de revalorisation", a-t-il dit sur France Inter. "Il y a eu des avancées dans la nuit. Elles sont insuffisantes au regard de ce que portait la CFDT."

En province, la plupart des rassemblements n'ont réuni que quelques centaines de personnes.

Emile Picy, avec Julien Ponthus, Gérard Bon et Emmanuel Jarry, édité par Sophie Louet


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.