Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Côte d'Ivoire-Le ministre de la Défense libéré, accord avec les mutins

Reuters08/01/2017 à 01:08
 (Précise fin du blocage à Bouaké) 
    par Ange Aboa 
    BOUAKE, Côte d'Ivoire, 8 janvier (Reuters) - Le ministre de 
la Défense de Côte d'Ivoire ainsi que d'autres responsables ont 
finalement pu quitter la résidence de Bouaké où ils avaient été 
pris au piège par des soldats mutins rejetant certains aspects 
de l'accord destiné à mettre fin à deux jours de troubles, a pu 
constater Reuters sur place. 
    L'adhésion de ces mutins, pour la plupart d'anciens 
combattants rebelles entrés dans l'armée, à l'accord annoncé 
samedi par le président ivoirien Alassane Ouattara reste 
toutefois incertaine. 
    Le chef de l'Etat a dit avoir pris en compte les 
revendications des soldats qui se sont emparés de Bouaké, la 
deuxième ville du pays, dans la nuit de jeudi à vendredi pour 
réclamer une revalorisation de leur solde et de meilleures 
conditions de vie et de travail. 
    Le mouvement s'est ensuite étendu à des casernes dans 
d'autres villes du pays, dont la capitale économique Abidjan. 
    L'accord a été conclu à Bouaké (centre) lors de discussions 
entre une délégation gouvernementale conduite par le ministre de 
la Défense Alain-Richard Donwahi et des représentants des 
rebelles. 
    Mais à peine avait-il été annoncé que des soldats en colère 
se sont massés devant la résidence du sous-préfet où avaient 
lieu les discussions et ont ouvert le feu, prenant au piège le 
ministre Donwahi, ainsi que le commandant adjoint de la Garde 
républicaine, le maire de Bouaké et des journalistes. Les 
militaires ont réclamé d'être payés immédiatement et non la 
semaine prochaine.  
    Ils ont finalement libéré leurs otages quelques heures plus 
tard, dans la soirée et Alain-Richard Donwahi a pris la route de 
l'aéroport de Bouaké, a constaté un journaliste de Reuters sur 
place, qui a lui aussi été pris au piège. 
    Dans un communiqué, le ministère de la Défense a démenti 
qu'Alain-Richard Donwahi ait été pris en otage. Le ministre n'a 
en aucune façon été menacé par ses soldats mais a plutôt 
poursuivi les négociations, assurent ses équipes. 
    S'exprimant devant ses ministres et la presse avant 
l'incident de Bouaké, Alassane Ouattara a déclaré qu'il avait 
accepté de prendre en compte les doléances des mutins. 
    Il a cependant estimé que les troubles avaient terni l'image 
du pays et appelé les militaires à regagner leurs casernes. 
    En novembre 2014, lors d'une vague de protestation partie 
aussi de Bouaké, plusieurs centaines de soldats avaient érigé 
des barricades dans plusieurs villes de Côte d'Ivoire pour 
exiger le versement d'arriérés de soldes.  
    Le gouvernement avait accédé à leur demande et les soldats 
étaient rentrés dans leurs casernes. 
    Cette crise survient moins de trois semaines après les 
élections législatives du 18 décembre, considérées comme un pas 
de plus franchi sur la voie d'une normalisation après la grave 
crise politique armée de 2002-2011. 
    Bouaké, ville de 500.000 habitants située à 300 km environ 
au nord d'Abidjan, a été le siège de la rébellion nordiste 
déclenchée en 2002 contre l'ex-président Laurent Gbagbo jusqu'à 
l'investiture en 2011 d'Alassane Ouattara. 
 
 (Avec Joe Bavier; Henri-Pierre André, Pierre Sérisier, Tangi 
Salaün et Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.