1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Côte d'Ivoire-La CNC menace d'empêcher la présidentielle
Reuters31/08/2015 à 19:18

(Rpt mastic dans le titre) ABIDJAN, 31 août (Reuters) - Une coalition d'organisations de l'opposition a menacé lundi de faire obstacle à la tenue de l'élection présidentielle du 25 octobre si le gouvernement n'engage pas des discussions sur des questions comme l'insécurité et la commission électorale nationale. La Coalition nationale pour le changement (CNC), créée en mai et dirigée par l'ancien Premier ministre Charles Konan Banny, regroupe 13 dirigeants politiques, dont plusieurs se sont déclarés candidats à la présidentielle. Alors que le pays connaît un boom économique, le président sortant, Alassane Ouattara, part favori du scrutin. Si aucun candidat n'obtient la majorité absolue dès le premier tour, un second tour doit avoir lieu deux semaines plus tard. La CNC dit ne pas avoir reçu de réponses à des lettres envoyées à Alassane Ouattara et à son gouvernement pour leur faire part d'inquiétudes concernant l'insécurité dans certaines parties du pays, qui pourrait perturber le bon déroulement du vote. La coalition déclarait aussi avoir des inquiétudes concernant ce qu'elle considère comme un penchant en faveur du pouvoir en ce qui concerne les listes électorales et la composition de la commission électorale nationale. "L'élection ne peut et ne doit pas avoir lieu en Côte d'Ivoire si nous ne négocions pas", a déclaré Jean-Jacques Bechio, porte-parole de la CNC. "Si nos demandes ne sont pas satisfaites, il n'y aura pas d'élection", a-t-il assuré. (Loucoumane Coulibaly; Eric Faye pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer