Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Côte d'Ivoire-Des soldats patrouillent sur des plages désertes

Reuters14/03/2016 à 17:38
 (Actualisé avec bilan, détails) 
    par Joe Bavier 
    GRAND BASSAM, 14 mars (Reuters) - Des soldats ivoiriens ont 
été déployés lundi pour patrouiller le long des plages désertées 
par les touristes au lendemain d'un attentat lors duquel des 
combattants d'Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) ont tué 18 
personnes. 
    Cette attaque, la troisième commise en Afrique de l'Ouest 
par le groupe djihadiste, a visé Grand Bassam, une cité 
balnéaire très fréquentée, tant par les Ivoiriens que par les 
expatriés, située à une quarantaine de kilomètres de la capitale 
économique du pays, Abidjan. 
    Selon le dernier bilan en date, 15 civils, de nationalité 
ivoirienne, camerounaise, malienne, allemande et française et 
trois membres des forces spéciales ont péri dans l'attaque. 
Trois assaillants ont ensuite été abattus par les services de 
sécurité. 
    Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué la 
responsabilité de cette attaque après celles menées au Burkina 
Faso et au Mali. Le président ivoirien Alassane Ouattara a 
décrété trois jours de deuil national dans ce pays qui n'avait 
jamais été pris pour cible par Al Qaïda auparavant. 
    Trente-trois personnes ont été blessées, a précisé le 
ministre de l'Intérieur, Hamed Bakayoko, ajoutant que 26 d'entre 
elles sont toujours l'objet de soins. 
    Lundi, les vendeurs ambulants qui arpentent 
traditionnellement les plages de Grand Bassam et les artères 
bordant les hôtels avaient disparu, remplacés par des soldats 
équipés d'armes automatiques. 
    "J'ai vu tous les clients courir avec leurs enfants qui 
pleuraient. Je leur ai demandé pourquoi et ils m'ont répondu 
'ils courent en tirant sur la plage'", raconte Souleymane 
Ouadreogo, employé de l'hôtel-restaurant Assoyam Beach. 
    "Nous n'aurions jamais pensé que cela puisse se produire 
ici. A Abidjan, peut-être. Mais ici ? Jamais." 
    L'attaque de dimanche a confirmé la stratégie d'expansion 
d'Aqmi après Bamako et Ouagadougou, les capitales malienne et 
burkinabé, respectivement visées en novembre et janvier 
derniers. 
    Elle pose aussi la question de savoir quel pays risque 
d'être le suivant et soulève des questions sécuritaires pour 
l'ancienne puissance coloniale française qui a des milliers de 
ressortissants, 18.000 en Côte d'Ivoire, et de soldats dans la 
région. 
    Elle constitue également un coup sévère portée à la Côte 
d'Ivoire qui se relève de près de dix années d'une instabilité 
politique qui avait culminé avec une guerre civile en 2011. 
    Intervenue au Mali en 2013 pour tenter de ramener la 
stabilité après une insurrection touarègue récupérée ensuite par 
des djihadistes liés à Al Qaïda, la France dispose de 3.500 
soldats répartis du Tchad au Sénégal.   
    Les ministres français des Affaires étrangères et de 
l'Intérieur, Jean-Marc Ayrault et Bernard Cazeneuve, se rendent 
mardi à Abidjan pour exprimer la solidarité de la France envers 
la Côte d'Ivoire.   
 
 (Nicolas Delame pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.