1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Corrèze : une factrice jugée trop serviable sanctionnée par La Poste
Le Point13/11/2019 à 03:20

Sanctionnée excès de gentillesse. Racontée par Le Parisien, l'histoire de Sylvie Auconie, factrice du côté de Tulle, en Corrèze étonne au point d'avoir provoqué, à l'échelle locale, une vague de soutien et de protestation. Une pétition a réuni plus de 7 500 signatures, un #TousAvecSylvie a été lancé sur les réseaux sociaux, mais rien n'y a fait, la sanction est tombée. La factrice de 59 ans écope, ce mardi, d'un mois de mise à pied disciplinaire, avec suspension de salaire, sous réserve que l'entreprise accepte, ce qu'elle fera sans doute.Lire aussi Quiriny - Pour sauver La Poste, écrivez des lettres d'injuresSi la sanction aurait pu atteindre les trois mois de mise à pied, elle reste néanmoins absurde pour les soutiens de la factrice. Car son tort aura été de signer un colis à la place d'une personne qui lui avait pourtant préalablement demandé de le faire. « Lors de ma convocation, on m'a signifié qu'une telle attitude pouvait aller jusqu'à trois mois de mise à pied. J'étais quelque part soulagée car au début, je craignais surtout le licenciement, concède la factrice. Je suis arrêtée un mois sans salaire, c'est un moindre mal. Et surtout, je peux garder mon travail ».Postière depuis 27 ans, Sylvie avait pour habitude de signer les colis de cette usagère en cas d'absence, pour lui faire éviter le déplacement. Cette pratique est très fréquente à la campagne, selon la secrétaire du syndicat CGT FAPT, Karine Lavaud....

Lire la suite sur LePoint.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M6699704
    13 novembre08:36

    Une simple procuration écrite aurait solutionné la difficulté....Dommage qu'il n'y ait pas eu un avocat qui passait par là...pour défendre la factrice !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer