Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CORRECTION-LEAD 2-Kiev parle de "mouvements de troupes russes" en Ukraine

Reuters28/08/2014 à 15:41

(Prière de bien lire "mouvements de troupes russes" et non pas "invasion russe" en Ukraine. Une répétition corrigée suit.) * Iatseniouk appelle à un gel des avoirs de la Russie * Novoazovsk échappe au contrôle de l'armée ukrainienne * Un chef séparatiste parle de 3.000 volontaires russes engagés * L'objectif des séparatistes est Marioupol, ajoute ce chef insurgé par Richard Balmforth et Pavel Polityuk KIEV, 28 août (Reuters) - Des mouvements de troupes russes sont en cours dans l'est de l'Ukraine, a affirmé jeudi le président ukrainien Petro Porochenko, qui a annulé une visite prévue en Turquie et convoqué une réunion d'urgence du Conseil de sécurité et de défense ukrainien pour décider des mesures à prendre. Sa déclaration fait suite à des revers enregistrés au cours des dernières heures par les troupes ukrainiennes et par des annonces faisant état de la présence de militaires russes aux côtés des séparatistes. Après les déclarations du président ukrainien, le rouble russe est tombé à son plus bas niveau face au dollar depuis le 18 mars. Il s'échangeait aux alentours de 10h20 GMT au taux de 36,66 pour un dollar. "J'ai pris la décision d'annuler une visite de travail en République de Turquie en raison de la dégradation rapide de la situation dans la région de Donetsk, notamment dans les secteurs d'Amvrossiyivka et de Starobecheve, alors même que des mouvements de troupes russes sont en cours", a-t-il dit dans un communiqué diffusé sur le site internet de la présidence. A Moscou, une responsable du conseil consultatif des droits de l'homme mis en place par le président russe Vladimir Poutine a déclaré à Reuters que les actes de Moscou en Ukraine équivalaient à ses yeux à une invasion. "Lorsque des foules de personnes, sous les ordres de commandants, à bord de blindés, de véhicules de transport, et avec des armes lourdes, se trouvent sur le territoire d'un autre pays, franchissent la frontière, il s'agit à mon sens d'une invasion", a dit Ella Poliakova. Le Conseil de sécurité et de défense ukrainien a confirmé que la ville de Novoazovsk, dans le sud-est de l'Ukraine, échappait désormais au contrôle de l'armée ukrainienne et affirmé qu'elle était passée sous le contrôle de l'armée russe, tout comme certains autres secteurs du Sud-Est ukrainien. "Une contre-offensive menée par les troupes russes et des unités séparatistes est en cours dans le sud-est de l'Ukraine", a dit le Conseil sur Twitter. La Russie, officiellement, continue de démentir toute intervention en Ukraine. IATSENIOUK DEMANDE LE GEL DES AVOIRS RUSSES Autre recul, les forces ukrainiennes ont perdu le contrôle d'une hauteur stratégique, Savour-Mohila, située à l'est de la grande ville de Donetsk, l'un des bastions des séparatistes. Ces revers soudains de l'armée ukrainienne semblent accréditer l'idée d'une entrée en lice de troupes russes venues renforcer les insurgés, qui subissaient ces dernières semaines la pression de l'armée de Kiev dans leurs bastions de Donetsk et de Louhansk. Le chef séparatiste Alexander Zakhartchenko, Premier ministre de la république autoproclamée de Donetsk, a reconnu que des soldats russes servaient actuellement dans les rangs des séparatistes. Il a indiqué dans une interview à Reuters que 3.000 volontaires russes se trouvaient aux côtés des unités séparatistes et que l'objectif de l'offensive des insurgés était, notamment, la grande ville côtière de Marioupol sur la côte de la mer d'Azov. Le Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, a demandé jeudi aux Etats-Unis, à l'Union européenne et au G7 de geler les avoirs russes jusqu'à ce que les troupes de Moscou se retirent du territoire ukrainien. A Paris, le président François Hollande, a déclaré jeudi matin que la présence de soldats russes sur le sol ukrainien, si elle était confirmée, serait "intolérable" et "inacceptable". "S'il était avéré que des soldats russes sont présents sur le sol ukrainien, ce serait intolérable et inacceptable", a déclaré le chef de l'Etat lors de la conférence des ambassadeurs. (avec Lina Kushch, Vladimir Soldatkin et Thomas Grove; Eric Faye pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.