Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CORR-Un nouvel hôpital ouvre à Gaza, le premier depuis 10 ans

Reuters06/01/2016 à 16:01
 (Corrige montant du financement à 9 millions de dollars §3) 
    GAZA, 6 janvier (Reuters) - Le système de santé de la bande 
de Gaza a reçu un précieux coup de pouce fin décembre avec la 
première ouverture d'un hôpital depuis 10 ans, deux autres étant 
programmées cette année. 
    Après cinq ans de travaux et d'interminables délais dus aux 
guerres et aux restrictions imposées par Israël et l'Egypte aux 
importations de matériaux de construction, l'Hôpital Indonésien 
a ouvert ses portes le 27 décembre et soigne depuis 250 patients 
par jour. 
    Financé par une ONG indonésienne, qui a apporté 9 millions 
de dollars, l'établissement est construit sur les hauteurs du 
camp de réfugiés de Djabalia, à la périphérie de la ville de 
Gaza. 
    Il offre ses services aux 300.000 habitants du nord de la 
bande de Gaza, une zone durement touchée par les bombardements 
israéliens en 2014. 
    L'hôpital dispose d'un scanner, un équipement rare à Gaza, 
et de 110 lits -- contre 62 dans le vieil établissement local 
--, ce qui va permettre d'améliorer la qualité des soins dans 
l'enclave, assure le responsable des relations publiques de 
l'établissement, Mouaïn al Masri. 
    La bande de Gaza ne compte qu'une trentaine d'hôpitaux et 
cliniques pour deux millions d'habitants, soit un ratio de 1,3 
lit pour 1.000 habitants, selon la Banque mondiale, alors que 
celui-ci s'élève à 3,3 en Israël et 5,4 dans l'Union européenne. 
    Faute de matériel et de personnel médical spécialisés, les 
blessés ou malades les plus graves doivent être transportés en 
Israël ou en Egypte, qui n'acceptent les Palestiniens qu'au 
compte-gouttes, souligne Achraf al Kidra, porte-parole du 
ministère palestinien de la Santé. 
    "Les nouveaux hôpitaux vont jouer un rôle important pour 
améliorer la santé à Gaza", promet-il. Le ministère paie les 400 
employés du nouvel hôpital de Djabalia en vertu d'un accord 
entre l'Autorité palestinienne et le Hamas, qui contrôle 
l'enclave. 
    Outre l'Hôpital Indonésien, un établissement spécialisé dans 
les prothèses orthopédiques -- pour lesquelles il existe une 
forte demande à Gaza en raison des amputations résultant des 
conflits militaires successifs -- doit ouvrir ses portes cette 
année. Sa construction a été financée par le Qatar. 
    L'ouverture d'un troisième hôpital, construit par la 
Turquie, est aussi programmée. 
     
 
 (Nidal al Mughrabi; Tangi Salaün pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.