Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

GLAXOSMITHKLINE

1 550.00GBX
0.00% 
valeur indicative 17.64 EUR
Ouverture théorique 1 556.60

GB0009252882 GSK

LSE données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    0.00

  • clôture veille

    1 550.00

  • + haut

    1 572.00

  • + bas

    1 549.80

  • volume

    8 918 392

  • valorisation

    7 687 259 MGBX

  • capital échangé

    0.18%

  • dernier échange

    20.06.18 / 17:50:02

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    1 532.50

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur GLAXOSMITHKLINE

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter GLAXOSMITHKLINE à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter GLAXOSMITHKLINE à mes listes

    Fermer

CORR-LEAD2-Ebola fait 1.552 morts, l'OMS dévoile un plan de $490 mlns

Reuters28/08/2014 à 20:41

(Suppression du dernier paragraphe, le médecin décédé n'ayant pas soigné la première victime de la maladie) GENEVE, 28 août (Reuters) - Le virus Ebola pourrait contaminer plus de 20.000 personnes, a averti jeudi l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en dévoilant un plan d'action nécessitant près de 490 millions de dollars (372 millions d'euros) pour mettre fin à l'épidémie. Le bilan de la fièvre Ebola, qui touche la Guinée, la Sierra Leone, le Liberia et le Nigeria, s'est alourdi à 1.552 morts sur un total 3.069 personnes infectées, et l'épidémie progresse, a révélé l'agence onusienne. En parallèle, le laboratoire britannique GlaxoSmithKline GSK.L a annoncé que les essais cliniques d'un vaccin expérimental développé pour combattre la fièvre Ebola allaient être accélérés et a dit prévoir de constituer un stock pouvant atteindre 10.000 doses très rapidement si les résultats étaient concluants. ID:nL5N0QY3R4 L'OMS estime que six à neuf mois seront nécessaires pour mettre un terme à l'épidémie en Afrique de l'Ouest et considère que le nombre réel de cas dans des zones de forte transmission pourrait être "deux à quatre fois plus élevé que celui rapporté". "Il ne s'agit pas d'un problème concernant trois pays, ni même l'Afrique de l'Ouest ou l'Afrique entière, mais d'un problème de sécurité sanitaire au niveau mondial", a déclaré Bruce Aylward, sous-directeur général de l'OMS. Quelque 490 millions de dollars sont nécessaires pour financer un plan stratégique qui comprend l'implication de personnel de santé par milliers et d'environ 750 experts internationaux, a-t-il expliqué. "Il s'agit d'une importante opération. On parle d'un personnel de santé de plus de 12.000 personnes. C'est une opération coûteuse." L'OMS, qui s'est vu reprocher un manque de réactivité face à l'épidémie, accélère et renforce ainsi sa réponse. CONTRÔLER L'ÉPIDÉMIE DANS LES GRANDES VILLES "Plus de 40% du nombre total des cas sont survenus au cours de trois dernières semaines. Toutefois, la plupart des cas sont concentrés dans quelques localités seulement", a annoncé un peu plus tôt l'OMS dans un communiqué. Le nouveau foyer de fièvre Ebola signalé en République démocratique du Congo (RDC) n'est pas inclus dans les derniers chiffres fournis. L'épidémie mortelle nécessite une réponse internationale massive et coordonnée, a appelé l'OMS, insistant sur l'importance de contrôler l'épidémie dans les capitales et dans les principaux ports afin de faciliter une réponse et une aide humanitaire plus larges. Le virus continue de se répandre dans "un nombre substantiel de localités", aggravant des conditions sociales et économiques déjà fragiles et tuant un nombre inédit de travailleurs de santé, écrit encore l'OMS. Un plan plus important, qui doit être lancé à la fin du mois de septembre sous l'égide des Nations unies, doit permettre de renforcer la lutte contre "les problèmes de plus en plus graves" liés à la sécurité alimentaire, aux conditions sanitaires, d'accès à l'eau, d'hygiène ou encore aux soins et à l'éducation, selon l'agence. (Stephanie Nebehay; Eric Faye et Agathe Machecourt pour le service français, édité par Marc Angrand)

Valeurs associées

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.