Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

VEOLIA ENVIRONNEM

19.8800EUR
-0.55% 
Ouverture théorique 19.8800
indice de référence CAC 40

FR0000124141 VIE

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    20.0000

  • clôture veille

    19.9900

  • + haut

    20.0000

  • + bas

    19.7750

  • volume

    1 858 108

  • valorisation

    11 200 MEUR

  • capital échangé

    0.33%

  • dernier échange

    24.05.18 / 17:35:23

  • secteur

    Eau

  • Indice de référence

    CAC 40

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    18.6900

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    21.0700

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter VEOLIA ENVIRONNEM à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter VEOLIA ENVIRONNEM à mes listes

    Fermer

CORR-La justice européenne condamne la France dans le dossier SNCM

Reuters09/07/2015 à 12:42

(Bien lire de 2007 à 2013, § 4) PARIS, 9 juillet (Reuters) - La Cour de justice de l'Union européenne a condamné jeudi la France pour n'avoir pas récupéré 220 millions d'euros d'aides d'Etat illégales versées à la compagnie maritime SNCM, qui attend un repreneur pour garder un espoir de survie. La décision de la justice européenne n'est qu'un épisode de plus dans cette saga à rebondissements autour de la Société nationale Corse Méditerranée, placée en novembre 2014 en redressement judiciaire et en risque de liquidation. Des aides d'Etat pour un montant total de 440 millions d'euros ont été déclarées illégales par l'Union européenne, selon laquelle ces subventions perturbent la concurrence avec des compagnies maritimes comme Corsica Ferries. Une partie de ces aides, 220 millions d'euros, a été versée de 2007 à 2013 pour assurer les liaisons entre la Corse et le continent en période de pointe, lorsque les voyageurs abondent. La Commission avait ordonné le 2 mai 2013 que le remboursement de ce montant soit effectué dans les quatre mois, décision contre laquelle la France et la SNCM ont introduit des recours devant le tribunal de l'UE, une "première" instance. Ces recours n'étant pas suspensifs, la France aurait dû s'exécuter depuis septembre 2013, ce qu'elle n'a pas fait, expliquant que cela aurait précipité la liquidation de cette coentreprise entre la Caisse des dépôts et Veolia VIE.PA . La perte de 1.500 emplois qui en résulterait aurait, selon Paris, entraîné de graves troubles à l'ordre public, comme un blocage du port de Marseille ou une rupture d'approvisionnement de la Corse en produits de première nécessité. La Cour, dont les arrêts sont définitifs, a rejeté ces arguments, estimant que la Corse pouvait être approvisionnée par des navires d'autres compagnies ou par la voie aérienne. SANCTIONS POSSIBLES Elle somme la France de se conformer à l'arrêt, faute de quoi de lourdes sanctions peuvent lui être imposées. La question des aides d'Etat européennes illégales est au coeur des difficultés éprouvées pour redresser la SNCM. Aucun repreneur ne se lancera dans ce dossier sans garantie qu'il ne devra pas payer le passif de 440 millions d'euros. La Commission a accepté de renoncer au remboursement pourvu qu'il y ait "rupture économique", c'est-à-dire disparition de la SNCM qui renaîtrait sous une forme qui ne perturberait pas la concurrence avec les autres compagnies. Mais elle voulait une décision avant l'été pour que cette distorsion cesse pendant une période faste pour le trafic, avec une pointe pour le tourisme. Or, le tribunal de commerce de Marseille a ignoré ces avertissements le 10 juin en ordonnant un nouvel appel d'offres pour la reprise de la compagnie, rejetant les trois candidatures fermes déjà déposées et les deux lettres d'intention qui lui ont été remises. ID:nL5N0YW3CN Une audience aura lieu le 25 septembre et, en attendant, le gouvernement français espère obtenir une garantie de Bruxelles que le repreneur ne devra pas reprendre le passif. (Yves Clarisse, édité par Yann Le Guernigou)

Valeurs associées

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.