1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Coronavirus: le secteur de l'horticulture au bord du gouffre
Le Point26/03/2020 à 11:08

Des tonnes de plants détruits, invendus: l'horticulture, qu'elle soit ornementale ou légumière, va peiner à se remettre du coronavirus, alors que tous les points de vente sont fermés au moment même ou la filière réalise les trois-quarts de son chiffre d'affaires.

"80 % des ventes se font en ce moment et ils ont dû tout détruire, c'est catastrophique", s'est alarmée la présidente de la FNSEA Christiane Lambert, lundi dans une vidéo.

Une autre voix est montée au créneau mardi, celle de Christelle Morançais. Dans une lettre ouverte, la présidente des Pays-de-la-Loire, la principale région horticole de France, a demandé au ministre de l'Economie Bruno Le Maire l'aide de l'Etat "pour inciter les distributeurs à honorer leurs engagements".

"A ce jour", explique-t-elle, "les principaux acteurs de la grande distribution (à l'exception pour l'heure de Système U) annulent ou dégradent leurs commandes".

"Il est essentiel que le gouvernement obtienne des distributeurs l'engagement qu'ils honoreront leurs commandes auprès des producteurs horticoles, dont l'avenir dépend très largement d'eux", insiste-t-elle.

Dans l'autre grande région horticole, le Centre-Val de Loire, la "catastrophe" est déjà là. Et particulièrement dans le Loiret, qui concentre 1.000 emplois et la moitié de la production régionale.

"La filière horticole a un caractère unique, car nous réalisons entre 70 % et 80 % de notre chiffre d'affaires

... Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer