Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Coronavirus : « Le PIB français devrait reculer de 5 % en 2020 »
Le Point21/03/2020 à 09:19

Conseiller économique de l'Institut Montaigne, un think tank d'inspiration libérale, l'économiste Éric Chaney explique pourquoi le choc du coronavirus sur l'économie française sera majeur, mais temporaire. Le déficit pourrait atteindre 7 % du PIB en 2020. Un rebond important est attendu pour 2021? à moins que le virus ne revienne.Notre dossier sur la crise du coronavirus.Le Point : Vous estimez que la croissance française pourrait plonger de 5 % cette année. Comment arrivez-vous à cette estimation ?Éric Chaney : J'ai regardé les chiffres en provenance de Chine. Là-bas, au premier trimestre, la valeur ajoutée a baissé de 13 % par rapport au 1er trimestre 2019. Cela veut dire que le PIB a probablement baissé de 10 à 15 % par rapport au 4e trimestre 2019. Il n'y a pas de raison particulière pour que les choses soient très différentes en France : face à l'épidémie, nous avons en effet fini par adopter une stratégie de confinement comparable avec certaines personnes qui peuvent travailler et d'autres non. J'ai donc fait l'hypothèse que le PIB allait baisser de 12 % au deuxième trimestre de cette année, puisque nous sommes en décalage d'environ trois mois avec la Chine. Certains économistes pensent que c'est encore trop optimiste. La question cruciale, c'est de connaître la vitesse de la reprise et ses circonstances. Je fais l'hypothèse que les autorités préparent le mieux possible la sortie de la période de confinement....

Lire la suite sur LePoint.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • geocor
    21 mars23:13

    Cet économiste a l'air d'oublier que la Chine a une économie basée sur la production alors que la nôtre est basée sur les services (beaucoup plus faciles à réaliser en télétravail confiné).

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer