1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Coronavirus: La France rapatrie ses soldats engagés contre l'EI en Irak
Reuters25/03/2020 à 23:00

CORONAVIRUS: LA FRANCE RAPATRIE SES SOLDATS ENGAGÉS CONTRE L'EI EN IRAK

PARIS (Reuters) - La France a annoncé mercredi le rapatriement de ses soldats engagés contre l'Etat islamique en Irak, en raison de la crise sanitaire liée à l'épidémie de coronavirus.

"En coordination avec le gouvernement irakien, la coalition(anti-Etat islamique) a décidé d'ajuster son dispositif en Irak et de suspendre provisoirement ses activités de formation des forces de sécurité irakiennes, compte-tenu notamment de la crise sanitaire", annonce un communiqué du chef d'état-major des Armées.

"Prenant acte de cette décision, la France a décidé de rapatrier jusqu'à nouvel ordre le personnel de l'opération Chammal déployé en Irak dans ce cadre", a précisé l'état-major.

"Ce rapatriement commencera (jeudi) 26 mars 2020 et concernera la centaine de soldats engagée dans le pilier 'formation' auprès de l'armée irakienne, ainsi que les éléments de soutien national stationnés au sein de l'état-major de l'Opération Inherent Resolve (OIR) à Bagdad."

L'armée française, qui a 11 Rafale basés en Jordanie, précise qu'elle poursuivra ses opérations aériennes contre l'organisation djihadiste.

(Tangi Salaün et Jean-Stéphane Brosse)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer