Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Coronavirus: La CJR ouvre une enquête contre Philippe, Buzyn et Véran
Reuters07/07/2020 à 11:36

CORONAVIRUS : LA CJR OUVRE UNE ENQUÊTE CONTRE PHILIPPE, BUZYN ET VÉRAN

PARIS (Reuters) - La Cour de justice de la République (CJR) a annoncé mardi l'ouverture d'une enquête sur la gestion de l'épidémie due au nouveau coronavirus de la part d'Edouard Philippe, d'Agnès Buzyn et d'Olivier Véran.

"Conformément à la décision rendue par la commission des requêtes" de la CJR vendredi, "ce jour, le procureur général près la Cour de cassation, ministère public près la Cour de justice de la République, a ouvert une information judiciaire confiée à la commission d'instruction", est-il précisé dans un communiqué diffusé mardi par l'institution.

L'enquête visant Edouard Philippe, Premier ministre jusqu'à vendredi dernier, Agnès Buzyn, qui a quitté le ministère de la Santé mi-février et Olivier Véran, qui lui a succédé à ce poste, a été ouverte pour "abstention de combattre un sinistre (...)".

La CJR précise que ce délit est passible de deux ans d'emprisonnement et de 30.000 euros d'amende.

(Myriam Rivet, édité par Jean-Philippe Lefief)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • missiles
    07 juillet12:20

    C'est vraiment n'importe quoi ! OMS a reconnu que la gestion du Covid19 a été très bien faite en France. Voir les reconfinements actuellement remis en place en Allemagne, Espagne, Portugal. Ce n'est pas de la faute des gouvernements si une bande d'inconscients ne portent pas de masques entre autre autre.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer