Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Coronavirus: Agnès Buzyn qualifieles municipales de «mascarade»
information fournie par Le Point17/03/2020 à 16:04

Les mots d'Agnès Buzyn sont terribles. « Quand j'ai quitté le ministère, assure-t-elle dans le Monde, je pleurais parce que je savais que la vague du tsunami était devant nous. Je suis partie en sachant que les élections n'auraient pas lieu. » Deux jours après le premier tour des élections municipales, l'ancienne ministre de la Santé, qui a remplacé Benjamin Griveaux au pied levé comme tête de liste LREM à Paris, revient sur la campagne électorale, rongée par l'épidémie de coronavirus. La liste LREM est arrivée troisième à Paris, derrière Anne Hidalgo (PS) et Rachida Dati (LR).Dans l'article du Monde, la candidate LREM ? qui a arrêté sa campagne ? explique avoir averti Édouard Philippe dès le 30 janvier sur le fait que les élections ne pourraient sans doute pas se tenir. « Depuis le début, je ne pensais qu'à une seule chose : au coronavirus. On aurait dû tout arrêter, c'était une mascarade. La dernière semaine a été un cauchemar. J'avais peur à chaque meeting. J'ai vécu cette campagne de manière dissociée », confie aujourd'hui Agnès Buzyn. Emmanuel Macron a annoncé, lundi, le report du second tour du scrutin, qui devait se tenir le 22 mars.« Ça suffit »« Je veux mettre fin à cette mascarade des élections, ça suffit », se serait d'ailleurs emportée la candidate à l'issue du premier tour, dimanche. Plus tôt dans la semaine, l'ex-ministre de la Santé avait plaidé en vain pour un report du scrutin auprès...

0 commentaire