Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Corée-Les avocats de la fille Yoo contre une extradition "indigne"

Reuters17/09/2014 à 22:06

* L'avocat général pour un avis favorable * Risque de procès inéquitable selon ses avocats par Chine Labbé PARIS, 17 septembre (Reuters) - Les avocats de Yoo Somena, dont la famille est propriétaire du ferry qui a fait naufrage le 16 avril en Corée du Sud, ont demandé mercredi à la justice française de ne pas donner d'avis favorable à son extradition, qui serait selon eux "indigne". Visée par une demande d'extradition de Séoul, Yoo Somena, qui est incarcérée depuis près de quatre mois à Fresnes (Val-de-Marne), est accusée de détournements de fonds qui seraient à l'origine de négligences dans la maintenance du Sewol. Ces négligences auraient, selon la justice sud-coréenne, contribué à son naufrage. Soupçonnée de cinq faits de détournement via une compagnie de design qu'elle dirige, la fille Yoo, 47 ans, encourt une peine de 45 ans de prison en Corée, a dit mercredi le président de la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris. Mais cette peine pourrait être assortie de travaux forcés, selon ses conseils, qui se réfèrent au code pénal sud-coréen. "C'est quelque chose d'inacceptable", a dit à l'audience Me Hervé Temime, soulignant que sa cliente ne risque que sept ans de prison au maximum en France pour les faits reprochés. "Rendre un avis favorable à cette extradition alors que (Yoo Somena) est susceptible d'encourir une peine avec travaux forcés, c'est (...) indigne." L'avocat général s'est prononcé mercredi pour un avis favorable à son extradition. "La Corée du Sud n'est pas la Corée du Nord", a-t-il dit, soulignant qu'on lui reprochait le détournement d'un peu plus de six millions d'euros. La cour d'appel de Paris se prononcera le 5 novembre. En cas d'avis défavorable, l'extradition de Yoo Somena sera impossible. Si l'avis de la cour est au contraire favorable, la décision reviendra alors au gouvernement. "LYNCHAGE MÉDIATIQUE" Le 16 avril dernier, le naufrage du Sewol a coûté la vie à plus de 300 passagers dont de nombreux enfants, une tragédie qui a mis toute le pays en émoi. Le Premier ministre a dû démissionner en raison des nombreuses critiques visant la gestion par son gouvernement du naufrage. La Corée du Sud soupçonne des détournements de fonds commis par plusieurs membres de la famille Yoo, à qui appartient l'opérateur du ferry et une myriade de sociétés, d'être à l'origine de négligences ayant contribué au naufrage. Juste après la catastrophe, elle a mené une véritable chasse à l'homme à l'encontre du père de famille, Yoo Byung-un, 73 ans. Son corps a été retrouvé au mois de juin et identifié depuis. L'un des frères de Yoo Somena est actuellement en prison en Corée du Sud et son autre frère est introuvable. Installée en France depuis 2013, Yoo Somena, dont le fils de 16 ans est scolarisé dans le pays, est apparue très émue mercredi, séchant des larmes à l'évocation du nom de son père. Pour la troisième fois, la cour a refusé de la libérer, invoquant des risques de fuite. Ses avocats estiment que rien dans l'enquête menée "à la va-vite" en Corée du Sud par une équipe spéciale ne permet d'établir un lien entre elle et le Sewol. Victime d'un "lynchage médiatique" comme tous les membres de la famille Yoo, elle ne pourra pas bénéficier d'un procès équitable, estime Me Rachel Lindon. (édité par Yves Clarisse)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.