Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

COR-Un rapport pointe les coûts et incertitudes du nucléaire

Reuters10/06/2014 à 16:27

COR-UN RAPPORT PARLEMENTAIRE JUGE LA FILIÈRE NUCLÉAIRE PRÉOCCUPANTE

PARIS (Reuters) - Correction. Bien lire au 2e paragraphe que le projet de loi sera présenté la semaine prochaine.La hausse des coûts de la filière nucléaire française est préoccupante et les charges futures du secteur doivent être mieux cernées par les pouvoirs publics, selon un rapport parlementaire publié mardi.

Ce document de la commission d'enquête sur les coûts du nucléaire, constituée à la demande du groupe écologiste et dont le rapporteur est le député Vert Denis Baupin, doit contribuer au projet de loi sur la transition énergétique, que la ministre de l'Ecologie et de l'Energie Ségolène Royal présentera dans ses grandes lignes la semaine prochaine en conseil des ministres.

Il s'inscrit dans le contexte de l'objectif présidentiel de réduire de 75% à 50% la part du nucléaire dans la production d'électricité en France à l'horizon 2025 et dans le débat sur la prolongation au-delà de 40 ans de la durée de vie des réacteurs d'EDF.

Exprimant "sa préoccupation concernant l'évolution des coûts de la filière nucléaire" en matière d'exploitation, d'investissements ou encore de nouveaux réacteurs de type EPR, la commission s'interroge sur l'impact des hausses sur le pouvoir d'achat des ménages, le prix de l'électricité pour les entreprises et même "l'avenir des entreprises de la filière".

Elle estime en conséquence "qu'il revient aux pouvoirs publics de définir le cadre énergétique permettant de réduire les incertitudes pesant sur la filière, notamment à l'occasion de la loi de programmation sur la transition énergétique".

La commission s'appuie notamment sur un rapport de la Cour des comptes selon lequel le coût de production de l'électricité nucléaire en France a bondi de 21% entre 2010 et 2013 en raison notamment de la forte augmentation des investissements d'EDF.

Elle pointe dans son propre rapport "les incertitudes persistantes sur l'évaluation des coûts de démantèlement", recommande un rapport de la Cour des comptes sur les coûts et bénéfices de l'aval de la filière et souligne "l'importance de sécuriser le financement des charges futures" (démantèlement et déchets).

Sur ce dernier point, elle estime que la constitution d'un fonds dédié au sein de la CDC, alimenté par les provisions des entreprises nucléaires, pourrait permettre "une meilleure sécurisation" des financements.

Concernant la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin), dont François Hollande a promis la fermeture en 2016, la commission a constaté lors de son déplacement en Alsace le "vide" de l'action étatique et souligne que "les élus locaux ressentent mal l'absence de projet porté par l'Etat et se sentent quelque peu abandonnés, voire méprisés".

Jugeant que la décision de fermer Fessenheim "a manqué d'une impulsion venue d'en haut" et que "beaucoup de temps a été perdu", elle appelle à "renforcer très significativement le dialogue et les moyens mis en oeuvre sur le terrain".

La commission recommande aussi que l'Etat "se dote d'une capacité d'expertise indépendante permettant (...) de contribuer au mieux à la planification des choix d'investissement et de leurs impacts sur les coûts globaux de la filière, notamment pour tout ce qui touche à la prolongation de la durée de vie des réacteurs".

Dans leur contribution, les députés UMP ont de leur côté critiqué le rythme et l'agenda des travaux de la commission et fustigé un rapport qui constitue selon eux "un manifeste anti-nucléaire qui s'apparente sans conteste à un document militant".

(Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.