Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

COR - Les partisans d'Arnaud Montebourg y croient

Reuters15/09/2011 à 20:04

Aux deux derniers paras, lire Christophe Lavialle et non Patrick Clastres

par Mourad Guichard

ORLEANS (Reuters) - "Il a entamé une marche inexorable vers la victoire politique".

Tout comme la vingtaine de militants et sympathisants socialistes qui viennent de lancer un comité de soutien à Arnaud Montebourg, candidat à la primaire PS en vue de l'élection présidentielle de 2012, le doute n'effleure pas Patrick Clastres malgré les sondages médiocres.

Ce professeur de classe préparatoire prédit que sa victoire sera "éclatante" alors qu'une enquête d'opinion Viavoice pour Libération le créditait lundi de 3% des intentions de vote à la primaire, loin, très loin derrière le favori François Hollande.

"Il y a pour l'heure une barrière médiatique qui empêche Montebourg de s'exprimer suffisamment, mais les débats télévisés programmés dans le cadre de cette primaire vont lui permettre d'exploser littéralement l'écran", assure-t-il quelques heures avant le premier de ces débats, jeudi soir.

Pour Christophe Lavialle, professeur et animateur de la campagne, les sondages sont "bidon" dans un contexte inédit de primaire ouverte à tous les sympathisants de gauche, et non plus seulement aux seuls militants socialistes.

"La primaire constitue une première en France, comment peut-on évaluer la participation et le score de chaque candidat ?", interroge-t-il.

Tous estiment que ce scrutin avantagera leur candidat.

"De nombreux militants du Front de Gauche, d'Europe Écologie-Les Verts ou même de l'association altermondialiste Attac nous disent qu'ils vont venir voter à la primaire. Et certainement pour Arnaud Montebourg", ajoute-t-il.

Sofian Gharnit, un jeune conseiller emploi, confirme: "Face aux seuls socialistes, ç'aurait été compliqué. Ses idées sont tellement novatrices...".

MONTEBOURG, COMME OBAMA ?

Les militants marquent l'université d'été du parti socialiste, fin août à La Rochelle, où l'ensemble des candidats se sont exprimés, comme le tournant de la campagne interne.

"C'est ce moment fort qui a décidé bon nombre de socialistes de s'engager pour un candidat", assurent-ils.

"En rencontrant les gens à l'occasion de nos tractages, on se rend compte de l'énorme décalage qu'il y a entre l'image de Montebourg véhiculée par les médias et la réalité de son ancrage populaire", pense Aurélie Richard, cadre territorial.

Les militants, qui se désignent comme des "volontaires", s'appuient sur le travail réalisé par Arnaud Montebourg au Parti socialiste en sa qualité de secrétaire national à la rénovation.

Il a notamment tiré la sonnette d'alarme sur les pratiques dans la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône avant tout le monde sans être suivi par les ténors du PS avant de savourer la semaine dernière sa "victoire" avec la mise en examen pour association de malfaiteurs de son homme fort, Jean-Noël Guérini.

"S'il n'a pas pu mettre toutes ses réformes en oeuvre, c'est parce qu'il est dans un courant minoritaire depuis dix ans", explique Christophe Lavialle.

Mais ce dernier estime que le candidat, qui a fait de la "démondialisation" le slogan-clé de sa campagne, a obligé ses concurrents à le suivre sur son terrain.

Même dans le cas d'une défaite à la primaire, les "volontaires" garantissent à leur candidat un brillant avenir.

"Il n'est pas extrêmement connu et n'a pas la majorité dans son parti, mais qui connaissait Barack Obama quelques mois seulement avant sa victoire ?", dit Christophe Lavialle. "S'il franchit l'étape du premier tour, c'est gagné."

Avant d'oser une audacieuse comparaison: "En 1940, de Gaulle n'a pas attendu d'être majoritaire pour se lancer dans son combat."

Edité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.