Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

COR-Le chimiste Kem One en redressement judiciaire

Reuters27/03/2013 à 21:12

Correction: au 2e paragraphe, bien lire Bruno Sapin.

LYON (Reuters) - Le groupe chimique Kem One, né du rachat de l'activité PVC d'Arkema par Gary Klesch, a été placé mercredi en redressement judiciaire pour une période de six mois par le tribunal de commerce de Lyon.

Le tribunal a missionné l'administrateur judiciaire Bruno Sapin comme gestionnaire de l'entreprise, écartant ainsi l'unique actionnaire de la société, l'Américain Gary Klesch.

Fin 2011, Arkema, l'ex-branche chimie de Total a vendu pour un euro symbolique son pôle, très déficitaire, qui fabrique du PVC pour le bâtiment et l'automobile. Le chimiste a même accepté, début 2012, d'effacer 470 millions d'euros de dettes et de donner 100 millions d'euros de cash au nouveau patron, Gary Klesch.

De son côté, ce financier texan installé à Genève s'était engagé à investir 70 à 80 millions d'euros dans la société.

Mais après la finalisation de la cession en juillet dernier, le groupe Klesch a accusé Arkema de lui avoir fourni de "fausses informations" financières et l'a assigné devant un tribunal arbitral pour obtenir des dommages et intérêts.

Aujourd'hui, les dirigeants de Kem One demandent à Arkema et à Total de s'impliquer "pour trouver des solutions durables pour la poursuite de l'activité, avec l'appui des pouvoirs publics".

Une porte-parole de la société a expliqué qu'au-delà des 1.300 salariés de Kem One, plusieurs milliers d'emplois indirects étaient aujourd'hui menacés.

Les salariés et les syndicats appellent eux aussi de leurs v?ux la reprise de l'entreprise par son propriétaire d'origine.

KLESCH MIS A L'ECART

Réagissant à ces appels, le groupe Arkema a fait valoir que "la situation créée aujourd'hui est un acte unilatéral du groupe Klesch qui a pris la décision de séparer les deux activités amont (Kem One SAS) et aval (Kem One Innovative Vinyls SAS) et de ne pas mettre en place les financements et garanties prévus".

Le chimiste rappelle dans un communiqué que la cession de son pôle vinylique au groupe Klesch portait sur un ensemble industriel complet allant de l'amont (production) à l'aval (transformation) et que le maintien de cette intégration "était un facteur clé de réussite de Kem One dans le futur".

Arkema précise enfin que son exposition à la société Kem One s'élevait au 31 décembre 2012, sans augmentation depuis, à un total de 125 millions d'euros, correspondant à 65 millions de créances et 60 millions de garanties en faveur de tiers.

"Voilà l'unique sujet de satisfaction pour nous aujourd'hui", a commenté après l'audience Didier Chaix, délégué CGT de l'entreprise à propos de la mise à l'écart de Gary Klesch.

Les syndicats regrettent en revanche que seule l'entité Kem One SAS ait été placée en redressement judiciaire.

"Nous espérons qu'après l'audit des comptes réalisé par l'administrateur judiciaire Kem One trésorerie et Innovativ Vinyl seront aussi placés en redressement", a dit Didier Chaix.

Une nouvelle audience doit avoir lieu le 9 avril prochain sur ce sujet.

Catherine Lagrange et Noëlle Mennella, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.