Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

COR-La BCE s'en tient au papier pour les billets en euro

Reuters13/01/2014 à 18:02

UN NOUVEAU BILLET DE 10 EUROS EN CIRCULATION

Titre modifié et bien lire présenté au 9e paragraphe et semestre au 10e paragraphe

FRANCFORT (Reuters) - Les billets de banque en euro resteront en papier, a annoncé lundi la Banque centrale européenne (BCE) qui a fait part de son intention de combattre la contrefaçon avec de nouvelles normes de sécurité et de ne pas recourir à des coupures en plastique.

Les billets de 500 euros, très prisés par la criminalité organisée, seront conservés, a par ailleurs indiqué Yves Mersch, membre du directoire de la BCE.

Une vingtaine de pays ont déjà choisi de fabriquer leurs billets de banque avec des polymères, dans le sillage de l'Australie qui les a adoptés en 1988.

La Grande-Bretagne devrait en faire autant en 2016.

"Nous avons observé avec grand intérêt ce que fait la Banque d'Angleterre et également ce que font d'autres banques centrales dans le monde et nous étudions leurs expériences", a dit Yves Mersch lors de la présentation d'un nouveau billet de dix euros.

"La conclusion de notre étude, c'est que nous allons conserver le système actuel."

Selon Yves Mersch, cette solution est la plus avantageuse en termes de coût et de sécurité. Il n'a toutefois donné aucune indication sur les économies entrevues. Les nouveaux billets de banques émis par la BCE seront revêtus d'une couche protectrice qui favorisera l'allongement de leur durée de vie.

La BoE a de son côté estimé que le passage au billet plastique permettrait d'économiser 100 millions de livres (120,8 millions d'euros) sur une décennie.

La BCE a présenté lundi un nouveau billet de 10 euros afin de lutter contre la hausse de la contrefaçon.

Le nombre de faux billets retirés de la circulation au second semestre de 2013 (353.000) a augmenté de 11,4% par rapport aux six mois précédents, a-t-elle précisé.

Il s'agit du chiffre le plus élevé depuis fin 2010 même si, avec 15 milliards de billets en circulation, il reste faible en pourcentage.

Selon la BCE, le nouveau billet de 10 euros devrait permettre de lutter plus efficacement contre la contrefaçon, qui concerne toutefois surtout les coupures de 20 et 50 euros.

Paul Carrel, Tangi Salaün et Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc Joanny


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.