Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Coquilles Saint-Jacques: un député PCF appelle le gouvernement à trouver un accord

AFP29/08/2018 à 18:35

Le député communiste Sébastien Jumel à l'Assemblée le 14 mars 2018 ( AFP/Archives / GERARD JULIEN )

Le député-maire PCF de Dieppe (Seine-maritime), Sébastien Jumel, demande au gouvernement de "rechercher de manière urgente l'adoption de règles communes à tous les professionnels français et étrangers qui pratiquent la pêche à la coquille Saint-Jacques, après des heurts mardi entre pêcheurs français et britanniques, a-t-on appris mercredi.

"Nos pêcheurs français ont mis en place des méthodes de pêche artisanale afin de respecter la ressource. Mais ils se trouvent de plus en plus confrontés à des navires de pêche battant pavillons anglais, dont certains mesurent plus de 30 mètres, et qui pratiquent une pêche industrielle massive et irresponsable, érodant dangereusement les ressources de la mer", estime l'élu normand dans un courrier, posté selon M. Jumel mardi au ministre de l'Agriculture Stéphane Travert.

Le courrier, que l'AFP a pu consulter, est également signé par Nicolas Langlois et Laurent Jacques, maires PCF de Dieppe et du Tréport, deux importants ports de pêche normands.

Les pêcheurs normands, qui n'ont le droit de pêcher la coquille que du 1er octobre au 15 mai, demandent aux Britanniques, dont la pêche n'est pas réglementée dans le temps, de respecter le même calendrier au large des côtes françaises.

Mercredi, la Commission européenne, par la voix de l'un de ses porte-parole, a plaidé pour un règlement du litige "à l'amiable" entre les deux pays.

Le Brexit, s'il est dur, pourrait cependant mettre un terme au litige. "Normalement, après le 29 mars 2019, ils seront considérés comme un pays tiers et n'auront plus accès à ces zones-là", selon Dimitri Rogoff, président du comité des pêches de Normandie.

"Les choses ne sont pas si simples", a réagi de son côté Sébastien Jumel, interrogé mercredi par l'AFP. "Aujourd'hui, les pêcheurs du nord de la France réalisent 40% de leur pêche annuelle dans les eaux britanniques. Il ne faudrait pas que la pêche soit la grande perdante du Brexit".

Mardi, des incidents avaient éclaté en Manche "entre 5 bateaux anglais et 35 français" d'après les estimations de la préfecture maritime. "Les Français sont allés au contact des Britanniques pour les empêcher de travailler. Ils se sont frictionnés. Il y aurait eu des jets de pierres, mais sans blessés", selon M. Rogoff.

Entre fumigènes et injures, certains navires ont joué aux bateaux-béliers en fonçant sur d'autres, et trois embarcations présenteraient des trous dans leur coque, selon France 3 Normandie, qui a diffusé des images de l'altercation.

8 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mxnagg
    29 août21:19

    https://en.wikipedia.org/wiki/File:Territorial_waters_-_France.svg on peut pécher dans le bleue car c'est a nous, et dans le cyan clair car c'est a tous le monde. Si le pécheur français veux rentrer chez lui le midi c'est son droit mais les anglais on rien a faire dans nos zones bleue

    Signaler un abus

  • mxnagg
    29 août21:13

    http://www.dcsmm-d4.fr/IMG/pdf/dcsmm_brochure-8p_fr_maj-juin-2013.pdf on peux pecher dans les zones bleue et ensuite il y a la seconde surfacce martime du monde disponible.

    Signaler un abus

  • bpasseri
    29 août20:13

    Sur les cotes du sud le problème est réglé depuis longtemps, toute la pêche a été donnée gratuitement à l'Espagne, il suffit de copier coller avec les anglais, c'est pas dur la politique française.... mais bon il ne faut pas l'annoncer et laisser couler comme d'habitude.... bravo les anglais et les espagnols...

    Signaler un abus

  • lorant21
    29 août19:55

    Les pêcheurs français pechent énormément en mer d'Irlande. En gros, en cas de brexit dur, la pêche francaise est pratiquement morte....

    Signaler un abus

  • mxnagg
    29 août19:04

    La France a la 2nd plus grande Zone exconomique exclusive du monde si on commence a discuter ou a confondre ZEE et Eaux territoriales : on Perd !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.