Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Coquille Saint-Jacques: échec des négociations entre Français et Britanniques

AFP12/09/2018 à 19:42

Coquilles Saint-Jacques ; tensions entre pêcheurs ( AFP / Jean Michel CORNU )

Les pêcheurs français ont annoncé mercredi la "fin de partie" et l'échec des négociations avec leurs homologues britanniques au sujet de la pêche de la coquille Saint-Jacques en baie de Seine, à l'origine d'affrontements en mer.

"C'est la fin de partie, on leur a fait une proposition hier soir qui nous semblait déjà plus plus qu'honnête, c'était la proposition qu'on leur avait faite vendredi. On leur avait dit +jusqu'à midi, on veut une réponse+", a déclaré à l'AFP Hubert Carré, responsable du comité national des pêches.

"C'est une position unanime de tous les représentants de professionnels. Maintenant c'est terminé, on ne se rassoit pas à une table des négociations", a ajouté M. Carré, selon qui les Britanniques n'ont pas répondu "parce qu'ils ont considéré que c'était un coup de bluff".

Cette rupture des négociations rend caduc l'accord qui avait été trouvé à Londres pour les bateaux de plus de quinze mètres, a précisé M. Carré.

Concernant les bateaux de moins de quinze mètres, principale pomme de discorde entre les deux rives de la Manche, les pêcheurs français avaient proposé en dédommagement de l'impossibilité de pêcher la coquille Saint-Jacques jusqu'à une certaine date, la possibilité de capturer 50 tonnes de cabillaud et 25 tonnes de soles, dans différentes zones, a indiqué Hubert Carré.

"C'est tout un modèle de gestion vertueux qui est remis en cause par l'attitude inflexible de nos collègues anglais vis-à-vis d'une ressource partagée", estime le comité national des pêches dans un communiqué diffusé mercredi soir.

Les pêcheurs normands qui n'ont le droit de pêcher la coquille que du 1er octobre au 15 mai, pour tenter de préserver la ressource, demandaient aux Britanniques, dont la pêche n'est pas réglementée dans le temps, de respecter le même calendrier au large des côtes françaises.

Des altercations ont éclaté en mer la semaine dernière quand une trentaine de navires français ont essayé d'empêcher cinq navires britanniques de pêcher le précieux mollusque, nouvel épisode d'une guerre au long cours.

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • nayara10
    13 septembre01:03

    Les Canadiens ,ont su niquer les gens de Saint Pierre et Miquelon .On ne va pas faire la même chose ici ....

    Signaler un abus

  • nayara10
    13 septembre01:01

    Le plus simple ,c'est la ligne médiane ..Et là tout est plus que claire ....

    Signaler un abus

  • mxnagg
    12 septembre20:08

    les 12miles c'est les eaux territoriales ça concerne le sous-sol,pour la pêche la frontière c'est la Zone économique exclusive de 200 miles ( ou mi-distances ). Si les anglais ne sont plus dans l'Europe on reprend notre zone point barre. Si il sont dans l'europe on peut les autoriser specifiquement avec un accord, mais defaut c'est Non

    Signaler un abus

  • mim69005
    12 septembre19:13

    Comme d'hab., aucune négociation possible avec les britishs, sauf sous la contrainte !! Il faut être plus fort qu'eux pour envisager une négo. gagnant / gagnant ! Dans tous les autres cas de figure, il ne faut pas négocier, mais imposer !

    Signaler un abus

  • vazi
    12 septembre18:58

    en clair cela veut dire quoi ??

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.