Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Copé riposte aux attaques de Fillon, l'invitant au "respect"

Reuters13/11/2012 à 22:56

AU CANNET, JEAN-FRANÇOIS COPÉ RÉPOND À FRANÇOIS FILLON

LE CANNET, Alpes-Maritimes (Reuters) - Jean-François Copé a répliqué mardi aux attaques de François Fillon, son rival pour la présidence de l'UMP, en réclamant du "respect" pour sa personne et les militants de la part de "ceux qui nous regardent un peu de haut".

Au lendemain d'une démonstration de force de l'ancien Premier ministre à Paris, le secrétaire général de l'UMP avait réuni ses partisans au Cannet, dans les Alpes-Maritimes, l'une des plus importantes fédérations du parti néo-gaulliste, pour répondre aux coups du camp adverse.

Se posant en victime à quatre jours du scrutin, alors que ni lui ni son entourage n'ont ménagé leurs attaques contre François Fillon, Jean-François Copé a marqué sa volonté de ne pas "polémiquer" au nom de l'unité du parti.

"Ces derniers jours, ils m'ont beaucoup attaqué, et même hélas, injurié", a-t-il déclaré. "Je ne répondrai pas à la polémique".

"Je ne polémiquerai pas, l'unité de ma famille politique a trop de prix à mes yeux", a-t-il lancé sous les applaudissements.

"Je comprends parfaitement qu'on ne partage pas la ligne que je vous propose pour l'UMP, celle d'une droite décomplexée, (...) mais de grâce, je demande qu'on la respecte, qu'on respecte ma personne, mes convictions, mes combats pour la France", a-t-il poursuivi.

"En face, ils se disaient 'innenervables' (un néologisme de François Fillon, NDLR), je leur demande du fond du coeur que s'ils doivent choisir de s'énerver, ce soit exclusivement (...) contre la gauche", a insisté Jean-François Copé dans un discours aux accents sarkoziens.

"ALLER à DROITE, CE N'EST QUAND MÊME PAS UN DÉFAUT!"

Accusé la veille par son adversaire de se tromper de stratégie en "prenant tous les virages à droite", le député-maire de Meaux a contre-attaqué en dénonçant la "tiédeur dangereuse" d'une "opposition mièvre et timide", d'une "opposition en pantoufles".

"Aller à droite, ce n'est quand même pas un défaut quand on veut diriger l'UMP!", a-t-il répondu.

François Fillon, qui fait campagne sous le sceau du "rassemblement", a dit lundi soir vouloir conquérir les électeurs du Front national, du centre et de la gauche en vue de l'élection présidentielle de 2017.

"J'ai bien entendu (...) qu'il faudrait plutôt donner des virages, des virages à droite, puis après des virages à gauche, puis après des virages au centre. Il me semblait qu'on avait déjà payé assez cher comme ça pour voir", a poursuivi Jean-François Copé. "En croyant plaire à tout le monde, on finit par ne plus plaire à personne".

"Je comprends qu'avec ce type de discours, on soit garanti de recueillir le soutien d'au moins un homme, celui de François Bayrou, celui qui a appelé à battre Nicolas Sarkozy. Celui-là je le leur laisse", a-t-il lancé sous les huées.

Le député de Paris avait également défendu lundi soir sa "tempérance médiatique" face aux hommes politiques qui se prennent pour des "stars" des plateaux, une pique visant clairement Jean-François Copé, un boulimique des médias.

"C'est trop facile d'envoyer les militants se débrouiller seuls sur les marchés quand leur chef refuse de débattre avec nos adversaires à la télévision parce qu'il préfère préserver son image à l'arrière", a réagi l'élu de Meaux.

"Si vous vous préférez un président de l'UMP qui viendrait à la télévision une fois tous les six mois faire deux minutes 12 au journal de 20 heures, gérer dans la hauteur avec des phrases tellement longues, tellement compliquées, tellement ampoulées, (...) ne votez pas pour moi", a-t-il ironisé.

"Moi, ce sera tous les jours, tout le temps, un sujet, un verbe, un complément, et tout le monde comprendra où on veut en venir pour la France", a lâché Jean-François Copé.

Sophie Louet avec Matthias Galante


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.