Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Copé relativise l'importance des ralliements à Fillon

Reuters13/10/2012 à 17:29

NANTES (Reuters) - Jean-François Copé a relativisé samedi l'importance des soutiens apportés par les "notables" et les "barons" de l'UMP à son rival François Fillon dans la course pour la présidence du parti.

Le secrétaire général de l'UMP s'exprimait trois jours après le ralliement de l'ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant à son ancien Premier ministre, dans la foulée de celui de l'ancien ministre de l'Economie François Baroin.

"Ce sont les militants qui décideront librement dans l'isoloir, et non pas la prescription de tel ou tel notable, de tel ou tel baron, calculette à la main, impressionné sans doute par les sondages", a dit Jean-François Copé à des journalistes, en marge d'une réunion politique à Nantes.

"Les sondages, dans cette affaire, ne représentent pas tout à fait l'analyse la plus objective qu'on puisse faire, puisque ce sont des sondages sur les millions de Français sympathisants de la droite et non les militants", a rappelé le député-maire de Meaux (Seine-et-Marne).

Les militants UMP voteront les 18 et 25 novembre.

Jean-François Copé s'est de nouveau dit partisan d'une droite "sans complexes", après avoir été critiqué jusque dans sa famille politique pour avoir raconté l'histoire d'un enfant qui s'était "fait arracher son pain au chocolat par des voyous qui lui expliquent qu'on ne mange pas pendant le ramadan".

"Je ne vais pas tendre la deuxième joue en m'interdisant de parler des sujets qui angoissent, qui inquiètent les Français", a-t-il dit.

"Sinon, cela veut dire que je laisse définitivement perdurer l'alliance objective inventée par François Mitterrand avec Jean-Marie Le Pen -poursuivie aujourd'hui par François Hollande, son fils spirituel, avec Marine Le Pen- qui consiste en gros à ce que la gauche nous donne des leçons de morale sans se préoccuper de sa propre alliance avec l'extrême-gauche, alors que nous ne faisons pas d'alliance avec le Front national", a-t-il ajouté.

"Ce que j'ai dénoncé, c'est le fait que les gens instrumentalisent, caricaturent l'exercice d'un culte à des fins de violence (...), voire parfois d'extrémisme. C'est bon, je ne vais quand même pas nier cela!", a poursuivi Jean-François Copé.

Guillaume Frouin, édité par Jean-Baptiste Vey


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.