1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Copé dénonce une "manipulation" avant les municipales
Reuters28/02/2014 à 12:34

JEAN-FRANÇOIS COPÉ DÉNONCE UNE MANIPULATION AVANT LES MUNICIPALES

PARIS (Reuters) - Le président de l'UMP, Jean-François Copé, a estimé vendredi que les accusations de surfacturation des meetings de campagne de Nicolas Sarkozy constituaient une "manipulation grossière" visant à le salir à trois semaines des élections municipales.

Le Point a accusé jeudi une société de communication fondée par les proches du chef du principal parti d'opposition d'avoir utilisé ce mécanisme, "un tissu de mensonges" selon Jean-François Copé qui a réaffirmé vendredi sur Europe 1 son intention de porter plainte contre l'hebdomadaire.

"Ce sont des rumeurs qui viennent s'ajouter aux rumeurs et aux calomnies uniquement pour salir celui qui est aujourd'hui le chef de l'opposition à trois semaines des élections municipales", a-t-il déclaré.

"Vous croyez qu'on peut être dupe de tout ça? (...) Il y a derrière tout cela une grossière manipulation."

Le député UMP Thierry Mariani a lui aussi dénoncé vendredi une "cabale" lancée contre Jean-François Copé.

"C'est une cabale (...) qui tombe comme par hasard à (trois) semaines des municipales", a-t-il dit sur i>TÉLÉ. "À qui profite cette enquête? (...) Elle profite à la gauche", a-t-il ajouté, estimant qu'il est "logique en politique" de travailler avec ses amis.

La société Bygmalion, qui appartient à deux anciens collaborateurs du "patron" de l'UMP, a engrangé huit millions d'euros pour l'organisation des meetings de la campagne présidentielle de 2012, selon Le Point.

L'UMP a fait un appel aux dons qui lui a rapporté 11 millions d'euros après l'invalidation des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy par le Conseil constitutionnel.

Jean-François Copé a assuré vendredi que Bygmalion travaillait pour l'UMP depuis 2002, comme d'autres sociétés travaillent pour le Parti socialiste.

"Je ne vois pas à quoi correspond ce chiffre" de huit millions d'euros, a-t-il souligné.

Le député UMP Lionel Tardy, proche de François Fillon, est le seul à avoir soutenu les affirmations du Point.

"Tout le monde savait pour (Jean-François Copé): c'est la raison pour laquelle je n'ai pas participé au #Sarkothon", a-t-il écrit jeudi sur Twitter en évoquant l'appel aux dons lancé par le parti.

(Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

8 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M2368691
    01 mars10:36

    COPE AIME LE LIBAN ET LE QATAR....COPE AIME LE LIBAN ET LE QATAR........COMME SARKO ET CHIRACLE PEN AIMAIT SADDAM HUSSEINLES SOCIALISTES AIMAIENT TROTSKI (jospin,sapin,dray,etc)MISERE DU PERSONNEL POLITIQUE

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer