1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

COP21-Le commissaire européen au Climat veut des contraintes
Reuters13/11/2015 à 20:37

PARIS, 13 novembre (Reuters) - Le commissaire européen au Climat et à l'Energie juge dans un entretien au Figaro diffusé vendredi que tout accord conclu lors de la Conférence de Paris sur le climat (COP21) devra être contraignant, faute de quoi il s'agira d'une "tragédie". "L'Union européenne veut un accord juridiquement contraignant. Il doit prendre la forme d'un protocole", déclare l'Espagnol Miguel Arias Canete. Le débat a fait surface à la suite des déclarations du chef de la diplomatie américaine, John Kerry, qui a dit cette semaine vouloir que l'accord censé émerger de la COP21 ne contienne pas "d'objectifs de réduction juridiquement contraignants". "Si les déclarations de John Kerry signifient qu'il n'y aura aucun élément contraignant dans l'accord de Paris, ce serait un pas en arrière lamentable, ce serait une tragédie", a réagi le commissaire européen. "J'espère que les Américains vont démentir ces affirmations", a-t-il ajouté. "Les engagements de réduction des émissions doivent être contraignants. Soutenir que l'accord ne sera pas contraignant ne correspond pas à ce qui se négocie en ce moment", a-t-il également dit. Les propos tenus par John Kerry dans une interview au Financial Times ont suscité la réprobation de la France, en particulier celle du président François Hollande selon qui la position américaine viderait l'éventuel compromis de sa substance. (voir ID:nL8N1373J7 ) Les délégations de près de 200 pays, qui se réuniront du 30 novembre au 11 décembre, se donnent pour objectif de trouver un accord permettant de contenir le réchauffement climatique sous les 2°C par rapport à l'ère préindustrielle. (Simon Carraud)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer