Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

CREDIT AGRICOLE SA

11.5950EUR
-1.40% 
indice de référence CAC 40

FR0000045072 ACA

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    11.6850

  • clôture veille

    11.7600

  • + haut

    11.7450

  • + bas

    11.5500

  • volume

    1 166 584

  • valorisation

    33 076 MEUR

  • capital échangé

    0.04%

  • dernier échange

    25.06.18 / 14:21:53

  • secteur

    Banques

  • Indice de référence

    CAC 40

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    11.2500

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    11.9400

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur CREDIT AGRICOLE SA

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter CREDIT AGRICOLE SA à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter CREDIT AGRICOLE SA à mes listes

    Fermer

COP21-La Caisse des dépôts met du climat dans ses investissements

Reuters20/05/2015 à 22:59

* Intégrer le climat dans la gestion des portefeuilles * La CDC réallouera ses investissements selon ce critère * La France mise sur un engagement des acteurs économiques par Emmanuel Jarry PARIS, 20 mai (Reuters) - La Caisse des dépôts et consignation (CDC), bras financier de l'Etat français, entend peser sur les entreprises dont elle est actionnaire pour les inciter à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES), explique son directeur général. C'est un des engagements que prendra vendredi la CDC lors de la Journée mondiale de la finance pour le climat, qui réunira à Paris les représentants d'un millier d'institutions financières du monde entier dans le cadre de le préparation de la conférence climat (COP21) de décembre à Paris, précise Pierre-René Lemas. La Caisse, qui détient environ 22 milliards d'euros d'actifs, entend engager avec les entreprises dans lesquelles elle a investi un "dialogue actionnarial" en ce sens. "Cela veut dire que nous allons intégrer la dimension transition énergétique dans le couple habituel rendement-risque de la gestion de portefeuille", explique Pierre-René Lemas. La réorientation des portefeuilles des investisseurs institutionnels vers des projets contribuant à limiter le réchauffement climatique est un thème de la réunion de vendredi, organisée à l'initiative de la CDC, de la Banque européenne d'investissement (BEI) et de l'association Paris Europlace. La CDC ne possède en moyenne que 1% à 3% du capital des grandes entreprises dans lesquelles elle investit, mais elle mise sur le caractère stable de ces investissements de long terme pour renforcer son pouvoir de persuasion. "Nous dirons aux grandes entreprises que nous souhaitons les accompagner sur une trajectoire de réduction des émissions et fixerons des objectifs avec elles", dit son directeur général. "Mais l'idée est aussi de leur dire que si nos objectifs communs ne sont pas respectés (...), nous pouvons réallouer nos ressources", avertit Pierre-René Lemas. Cette politique sera couplée avec un autre engagement de la CDC : estimer d'ici fin 2015 l'empreinte carbone de l'ensemble de ses investissements et réduire celle-ci de 35 à 38% d'ici 2020 dans l'immobilier, de 14 à 15% dans les infrastructures et d'un taux non encore divulgué pour ses autres actifs. Enfin, la CDC s'engagera à financer à hauteur de 15 milliards d'euros la transition énergétique en France d'ici 2017, dont cinq milliards de prêts aux collectivités locales. EFFET D'ENTRAÎNEMENT Ces fonds sont déjà en partie actés mais leur mise en oeuvre sera accélérée pour qu'ils soient engagés effectivement d'ici 2017, notamment pour porter de 47.000 en 2014 à 60.000 par an le nombre de rénovations énergétiques de logements. L'objectif de la COP21 est la conclusion du premier accord universel sur la réduction des émissions de GES. ID:nL5N0Y24KS Mais l'Onu et le gouvernement français, hôte de la COP21, misent aussi sur l'engagement des acteurs économiques. Le président François Hollande a ainsi ouvert mercredi au siège de l'Unesco un Sommet pour les entreprises et le climat qui réunit aussi un millier de participants du monde entier. Il reçoit jeudi à déjeuner des participants à la Journée mondiale de la finance pour le climat. "Les grandes entreprises qui sont à Paris rivalisent pour être plus écologiques l'une que l'autre", fait valoir Pierre-René Lemas. "Si on arrive à enclencher un mouvement de même nature dans le monde de la finance, on aura fait un progrès important." "J'espère qu'un certain nombre d'institutions financières vont profiter de cette occasion pour prendre des engagements", ajoute le directeur général de la CDC, qui cite notamment les assurances françaises et des banques américaines. Selon Pierre-René Lemas, l'agence de notation Standard & Poor's a aussi promis de prendre en compte la dimension climat. Il sera proposé aux participants de signer une "plate-forme méthodologique" commune. Passer à l'acte "est plus compliqué", admet le patron de la CDC, qui mise sur un effet d'entraînement. Le Crédit Agricole SA CAGR.PA a ainsi annoncé mercredi à l'assemblée générale de ses actionnaires qu'il ne financerait plus de mines de charbon et d'exploitants de ce secteur. "Nous devons restreindre l'exploitation des ressources fossiles si nous voulons atteindre collectivement l'objectif d'un réchauffement climatique limité à 2°C d'ici la fin du siècle", a dit son directeur général sortant Jean-Paul Chifflet. (Avec Leigh Thomas)

Valeurs associées

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.