Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

AMAZON.COM

1 610.1500USD
+0.44% 
valeur indicative 1 380.5587 EUR
Ouverture théorique 0.0000

US0231351067 AMZN

NASDAQ données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    1 603.0000

  • clôture veille

    1 603.0700

  • + haut

    1 614.0600

  • + bas

    1 600.4474

  • volume

    2 610 135

  • valorisation

    781 288 MUSD

  • capital échangé

    0.54%

  • dernier échange

    25.05.18 / 22:00:00

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    1 517.8600

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.0000

  • Éligibilité

    -

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter AMAZON.COM à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter AMAZON.COM à mes listes

    Fermer

COP21-Etats et investisseurs s'allient pour financer l'innovation

Reuters30/11/2015 à 18:43
 (Actualisé avec réunion en marge de la COP21, Bill Gates) 
    PARIS, 30 novembre (Reuters) - François Hollande, Barack 
Obama et Bill Gates ont lancé lundi à l'occasion de la COP21 une 
initiative destinée à mobiliser de larges investissements aussi 
bien publics que privés pour le développement des énergies 
propres. 
    Dans le cadre de cette initiative baptisée "Mission 
Innovation" lancée à l'ouverture de la conférence mondiale sur 
la lutte contre le changement climatique, près de Paris, une 
vingtaine d'Etats, dont la France et les Etats-Unis, s'engagent 
à doubler sur cinq ans le budget alloué à la recherche et 
développement dans ce domaine. 
    François Hollande a confirmé cet engagement dans un discours 
prononcé en présence d'une quinzaine de dirigeants.  
    Barack Obama a salué de son côté "un partenariat unique et 
inédit pour accélérer l'innovation sur les énergies propres à 
l'échelle mondiale".  
    "Développer les énergies propres va créer des emplois et des 
opportunités dans les années à venir", a ajouté le président 
américain, précisant que les pays impliqués représentent 80% des 
recherches dans les énergies "vertes".   
    En France, "ces investissements complémentaires se 
concentreront sur les énergies renouvelables et leur stockage, 
les technologies de captage et stockage de CO2, et les 
innovations permettant une meilleure maîtrise des usages et de 
la demande énergétique", a précisé l'Elysée dans un communiqué.  
     
    DÉPLACER LE RISQUE 
    L'ex-PDG de Microsoft, Bill Gates, de son côté a réuni un 
groupe de 27 investisseurs privés d'une dizaine de pays 
différents comptant parmi les plus grandes fortunes au monde, 
qui s'engagent à favoriser l'essor de ces énergies propres via 
"un apport sans précédent de capitaux privés dans les pays qui 
ont rejoint l'initiative". 
    Le mécène a précisé à la presse avoir pour l'instant réuni 
dans ce cadre la somme de deux milliards de dollars.  
    "Il s'agit de déplacer le risque, de le faire passer du 
secteur public au secteur privé", a-t-il expliqué. "J'ai cherché 
des gens qui étaient là pour le long terme".  
    Parmi les investisseurs réunis par le co-fondateur de 
Microsoft au sein de sa "Breakthrough Energy Coalition" figurent 
notamment les Américains Mark Zuckerberg (Facebook) et Jeff 
Bezos (Amazon), le Chinois Jack Ma (Alibaba), l'Indien Ratan 
Tata (Tata Group) ou encore le Sud-Africain Patrice Motsepe 
(African Rainbow Minerals). 
    L'objectif de cette double initiative publique et privée est 
de permettre aux innovations dans le domaine des énergies 
propres de franchir ce que les investisseurs qualifient de 
"vallée de la mort", autrement dit d'accéder aux financements 
nécessaires à leur diffusion et à leur commercialisation à 
grande échelle.  
    Outre la France et les Etats-Unis, 17 autres pays se sont 
engagés : l'Allemagne, l'Arabie saoudite, l'Australie, le 
Brésil, le Canada, le Chili, la Chine, la Corée du Sud, le 
Danemark, les Emirats arabes unis, l'Inde, l'Indonésie, le 
Japon, le Mexique, la Norvège, le Royaume-Uni et la Suède. 
 
 (Elizabeth Pineau et Bertrand Boucey, avec Valerie Volcovici à 
New York, édité par Yves Clarisse) 
 

Valeurs associées

+0.44%
+0.92%
+0.05%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.