1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Contraction surprise de l'économie russe en novembre

Reuters15/01/2018 à 17:04

CONTRACTION SURPRISE DE L'ÉCONOMIE RUSSE EN NOVEMBRE

MOSCOU (Reuters) - L'économie russe a subi une contraction inattendue en novembre, pénalisée par une baisse de la production industrielle, a annoncé lundi le ministère de l'Economie.

Le produit intérieur brut (PIB) a reculé de 0,3% sur un an en novembre, après une hausse de 1,0% en octobre en glissement annuel, a précisé le ministère, alors que les analystes attendaient en moyenne une croissance de 1,5%.

Cette contraction a amené le ministère à réviser les données de la croissance du PIB pour l'ensemble de 2017, tablant désormais sur une hausse du PIB comprise entre 1,4% et 1,8%.

Avant les chiffres de novembre, le ministre de l'Economie, Maxime Orechkine, escomptait une croissance d'au moins 2,2% sur l'ensemble de l'année écoulée.

Moscou prévoit toutefois une accélération de la croissance l'an prochain à environ 2%.

L'économie russe, dépendante du pétrole, était en passe de rebondir en 2017 après deux années de récession liée à la chute brutale des prix mondiaux des matières premières conjuguée aux sanctions infligées par les Occidentaux contre Moscou pour son rôle dans la crise ukrainienne.

Le secteur industriel, où la production s'est contractée de 3,6% sur un an, en partie sous l'effet de l'accord d'encadrement de la production de brut signé avec l'Opep et d'autres producteurs, a pénalisé le PIB en novembre.

La production industrielle a également pâti d'une météo clémente, qui a pesé sur la demande de gaz naturel sur le marché intérieur comme à l'international, a expliqué le ministère.

(Polina Nikolskaïa, Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • JUFRABRE
    15 janvier19:09

    L'économie Russe, on s'en fout ! C'est le peuple russe que cela regarde...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer