Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Congo-Le président Sassou-Nguesso réélu avec 60,4% des voix

Reuters24/03/2016 à 12:29
 (Ajoute précisions, agression de trois journalistes français) 
    par Christian Elion 
    BRAZZAVILLE, 24 mars (Reuters) - Denis Sassou-Nguesso a été 
réélu dès le premier tour pour un nouveau mandat de cinq ans à 
la présidence de la République du Congo avec 60,39% des voix, a 
annoncé jeudi le ministre de l'Intérieur, Raymond-Zéphyrin 
Mboulou. 
    Les candidats de l'opposition ont dénoncé des fraudes et 
assuré mercredi que d'après leurs propres calculs, le chef de 
l'Etat sortant, âgé de 72 ans, au pouvoir entre 1979 et 1992 et 
depuis 1997, se dirigeait vers une défaite. Ils n'ont toutefois 
pas encore présenté leurs propres chiffres.  
    Raymond-Zéphyrin Mboulou a déclaré jeudi matin à la 
télévision publique que le principal dirigeant de l'opposition, 
Guy-Brice Parfait Kolelas, avait obtenu 15% des suffrages, 
talonné par le général à la retraite Jean-Marie Michel Mokoko, 
crédité de 14% des voix. 
    Dans une interview accordée à Radio France Internationale, 
Jean-Marie Michel Mokoko a souhaité la mise en place d'une 
commission paritaire "pour regarder procès verbal par procès 
verbal, la réalité de ce qui est sorti des urnes". 
    Brazzaville, la capitale congolaise, et le port de 
Pointe-Noire, bastion de l'opposition, étaient calmes jeudi mais 
la tension restait palpable dans l'attente de la proclamation 
des résultats, rapportent des habitants.  
    La police et l'armée continuaient de patrouiller dans les 
rues mais le gouvernement a levé le blocage d'internet et des 
services de téléphonie mobile, ordonné samedi dernier par les 
autorités pour prévenir la diffusion de résultats officieux 
susceptible de provoquer des troubles.  
    Trois journalistes français, deux envoyés spéciaux de 
l'Agence France-Presse et un envoyé spécial du Monde, ont été 
agressés mercredi après-midi à Brazzaville, a déclaré le 
directeur du Monde Jérôme Fenoglio dans un communiqué.  
    Les trois reporters sortaient d'un point de presse avec le 
général Mokoko, lorsqu'une voiture leur a bloqué la route. 
    "Quatre hommes en civil, qui se sont présentés comme des 
policiers, leur ont alors asséné des coups de poing et se sont 
saisis de leur matériel, caméras et carnets, ainsi que de leur 
passeport, sans donner d'explication", a dit Jérôme Fenoglio. 
    Aucun responsable du gouvernement n'a pu être joint à ce 
sujet. 
    Au moins 18 personnes ont été tuées par les forces de 
sécurité l'an dernier lors de manifestations de protestation 
contre le référendum constitutionnel d'octobre qui a abouti à la 
suppression de la limitation du nombre de mandats présidentiels 
et de l'âge des candidats à la présidentielle.  
    Ces amendements validés à 92% ont permis à Denis 
Sassou-Nguesso de briguer un nouveau mandat, ramené de sept à 
cinq ans. 
    Denis Sassou-Nguesso a dirigé le Congo de 1979 à 1992, année 
où il a été battu à la présidentielle par Pascal Lissouba. Il 
est revenu au pouvoir cinq ans plus tard au terme d'une guerre 
civile et a remporté les scrutins présidentiels de 2002 et de 
2009. 
 
 (Avec Aaron Ross à Kinshasa; Nicolas Delame et Jean-Stéphane 
Brosse pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.