1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conforama : entre les syndicats et la direction le comité central d'entreprise tourne court
Le Parisien11/07/2019 à 20:53

Conforama : entre les syndicats et la direction le comité central d'entreprise tourne court

Entre syndicats et direction du groupe d'ameublement Conforama, l'ambiance explosive lors de la réunion de ce jeudi. Le comité central d'entreprise (CCE) qui s'est réuni à 8h30 à l'hôtel de Torcy, proche du siège de Conforama à Lognes (Seine-et-Marne), et lors duquel devait être présenté un plan de suppression de 1 900 postes et la fermeture de 32 magasins en France, a tourné court en une demi-heure à peine. La direction de Conforama n'a donc pas eu le temps de présenter son plan, le climat électrique l'obligeant à reporter à ce vendredi la tenue d'un nouveau comité central d'entreprise.Alors que la réunion venait juste de débuter, une alarme d'évacuation incendie a retenti. Une poignée des 200 salariés en colère réunis sous les fenêtres du lieu où était convoqué le CCE, a fait soudain irruption dans la salle. À ce moment précis, un bras de fer s'était déjà engagé entre la direction et les syndicats.Pugilat ou simple bousculade ?Lors de l'appel des présents, les organisations de salariés avaient exigé que trois représentants de la direction, venue en force avec huit membres, quittent la salle. « La règle du nombre des présents, imposée par la procédure du CCE, impose que la direction soit représentée par cinq membres, et non huit. Elle n'a rien voulu entendre. Et c'est au moment de l'irruption des salariés en colère que la direction a décidé de quitter les lieux à 9h10, encadrée par les services de sécurité. Ils ont même oublié les documents du plan sur la table. Les points à l'ordre du jour n'ont pas été traités », relate un responsable de FO.La direction de Conforama, elle, renvoie la responsabilité de ce pugilat aux syndicats. Dans un communiqué publié ce jeudi, l'enseigne détenue par le groupe sud-africain Steinhoff dénonce des « violences et menaces verbales inacceptables » et « se réserve le droit de donner toutes les suites judiciaires à cette intrusion ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer