Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Condoléances d'Erdogan aux descendants des Arméniens

Reuters24/04/2014 à 01:26

LE PREMIER MINISTRE TURC PRÉSENTE SES CONDOLÉANCES AUX DESCENDANTS DES ARMÉNIENS TUÉS EN 1915

ANKARA (Reuters) - Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a présenté mercredi ses condoléances aux descendants des Arméniens tués par les troupes de l'Empire ottoman en 1915, une démarche que son gouvernement dit sans précédent.

Dans un communiqué diffusé à la veille du 99e anniversaire du début du massacre, qu'Ankara refuse de reconnaître comme un génocide, le chef du gouvernement parle en outre d'événements aux conséquences "inhumaines".

Aucun de ses prédécesseurs n'avait encore présenté de condoléances aussi explicites, a souligné un membre de l'administration.

Erdogan, dont le communiqué est publié en neuf langues dont l'arménien, renouvelle son appel au dialogue avec Erevan et à la formation d'une commission d'enquête historique.

"C'est avec cet espoir et cette conviction que nous souhaitons que les Arméniens ayant perdu la vie dans le contexte du début du XXe siècle reposent en paix et que nous exprimons nos condoléances à leurs petits-enfants", écrit-il.

"Le fait d'avoir vécu des événements aux conséquences inhumaines, comme la déportation, durant la Première Guerre mondiale ne doit pas empêcher Turcs et Arméniens de faire preuve de compassion et de se comporter avec humanité les uns envers les autres", ajoute le Premier ministre.

La Turquie reconnaît que 500.000 Arméniens ont été tués entre 1915 et 1917. Les Arméniens parlent quant à eux d'un million et demi de morts et de nombreux historiens et pays occidentaux utilisent le terme de génocide.

En dépit du ton employé dans le communiqué, Recep Tayyip Erdogan répète ce que la Turquie affirme depuis longtemps, à savoir qu'il faut se souvenir des massacres "indépendamment de la religion ou de l?origine ethnique" des victimes.

PAS DE RECONNAISSANCE DU GÉNOCIDE

La Turquie est un pays essentiellement musulman, tandis que les Arméniens sont majoritairement de confession chrétienne.

"Se servir des événements de 1915 comme un prétexte d?hostilité envers la Turquie et les transformer en conflit politique est inacceptable", selon le Premier ministre.

La posture de Recep Tayyip Erdogan n'a pas convaincu le directeur général du Comité national arménien d'Amérique, Aram Hamparian, selon lequel la Turquie est de plus en plus isolée sur le sujet.

"Ankara ne fait que reformuler ses dénégations concernant le génocide", dit-il. "Il n'en reste pas moins que, comme ce subterfuge cynique et sans coeur en offre la démonstration, la Turquie est en train aujourd'hui d'aggraver son déni de réalité et son entrave à la justice."

Dans un discours qu'il doit prononcer jeudi à l'occasion de la Journée du souvenir, le président arménien, Serge Sarkissian, accuse la Turquie de "nier totalement" le génocide, tout en ajoutant que son pays ne considère pas les Turcs comme des ennemis.

Dans ce discours diffusé par avance sur son site internet, le président, qui ne fait pas référence aux derniers propos d'Erdogan, affirme que le déni du génocide par Ankara ne fait que "perpétuer le crime".

"Mais en même temps je le réaffirme publiquement: nous ne considérons pas la société turque comme notre ennemie", ajoute-t-il, évoquant le souvenir des Turcs qui sont venus en aide à leurs voisins arméniens, parfois "au péril de leur vie".

(Johnny Hogg avec Hasmik Mkrtchyan à Erevan; Jean-Philippe Lefief, Simon Carraud et Guy Kerivel pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.