1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Compromis Inde-USA pour débloquer l'accord OMC de Bali
Reuters13/11/2014 à 08:34

NEW DELHI, 13 novembre (Reuters) - L'Inde a annoncé jeudi un accord avec les Etats-Unis sur les stocks de produits alimentaires publics, ce qui pourrait permettre la mise en oeuvre de l'accord commercial conclu par l'Organisation mondiale du commerce l'an dernier à Bali, un processus bloqué depuis des mois. "L'Inde et les Etats-Unis ont résolu leurs divergences sur le stockage public de nourriture", a déclaré la ministre indienne du Commerce, Nirmala Sitharaman. "Cela ouvre la voie à la mise en application de l'accord de facilitation des échanges de l'OMC." Le projet conclu entre les négociateurs indiens et américains doit être examiné par le Conseil général de l'OMC, a-t-elle ajouté en exprimant l'espoir que la validation de ce compromis permette à son pays de signer le protocole de mise en oeuvre de l'accord de Bali. Le Premier ministre indien, Narendra Modi, avait annoncé en juillet l'arrêt du processus d'application de cet accord au nom de la lutte contre la pauvreté dans son pays. Son gouvernement souhaite en effet pérenniser le mécanisme de distribution par l'Etat de produits alimentaires aux populations les plus pauvres, alors que l'accord de Bali prévoyait qu'il y soit mis fin dans quatre ans. Ce blocage a plongé l'OMC dans sa crise la plus grave depuis 20 ans, un groupe de pays emmené par les Etats-Unis prônant l'abandon du principe du consensus qui régit pour l'instant le fonctionnement de l'organisation. (Manoj Kumar, avec Matt Siegel à Sydney, Marc Angrand pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer