Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Compromis Inde-USA pour débloquer l'accord OMC de Bali

Reuters13/11/2014 à 12:41

(Actualisé avec précision, contexte, déclarations US, commentaire) par Manoj Kumar et Krista Hughes NEW DELHI/WASHINGTON, 13 novembre (Reuters) - L'Inde a annoncé jeudi avoir obtenu le soutien des Etats-Unis à son programme de distribution de produits alimentaires, ce qui permet de sauver l'accord commercial conclu par l'Organisation mondiale du commerce l'an dernier à Bali, bloqué depuis plusieurs mois. New Delhi devrait en effet lever son veto à la mise en oeuvre de cet "Accord sur la facilitation des échanges" commerciaux internationaux, dont l'impact potentiel sur l'économie mondiale est estimé à 1.000 milliards de dollars avec à la clé 21 millions d'emplois, dont 18 millions dans les pays en développement. Le Premier ministre indien, Narendra Modi, élu en mai, avait annoncé en juillet l'arrêt du processus d'application de cet accord au nom de la lutte contre la pauvreté dans son pays. Son gouvernement souhaite en effet pérenniser le mécanisme de distribution par l'Etat de produits alimentaires aux populations les plus pauvres, alors que l'accord de Bali prévoit qu'il y soit mis fin dans quatre ans. Pour Washington, ce programme de distribution constitue une distorsion aux règles du commerce. Mais jeudi, le représentant américain au Commerce, Michael Froman, a déclaré que les discussions avec New Delhi allaient "donner un nouvel élan aux efforts multilatéraux à l'OMC" et il a prédit que l'accord de Bali pourrait désormais être rapidement ratifié. Lors d'une téléconférence avec des journalistes, Michael Froman s'est toutefois refusé à répondre à des questions sur les concessions acceptées par l'Inde. Cette dernière a obtenu des Etats-Unis l'engagement que son programme public d'achat et de distribution de denrées alimentaires ne serait pas contesté dans le cadre des procédures de règlement des différends de l'OMC. UNE VICTOIRE POUR MODI Sans cette clause, New Delhi se serait exposée à la contestation par ses partenaires commerciaux des conditions d'exportations des excédents de céréales issus des stocks constitués par l'Etat. Le veto de Narendra Modi à l'accord de Bali a plongé l'OMC dans sa crise la plus grave depuis 20 ans, conduisant son directeur général, Roberto Azevedo, à envisager l'abandon du principe du consensus qui régit pour l'instant le fonctionnement de l'organisation. "C'est très positif pour le système commercial mondial, cela débloque (l'accord de Bali) et peut-être d'autres accords", a commenté Frederic Neumann, co-responsable de la recherche économique Asie chez HSBC à Singapour, ajoutant que le compromis avec les Etats-Unis représentait aussi "une grande victoire" pour Narendra Modi. L'Inde a toujours refusé de revoir à la baisse son programme de distribution de denrées alimentaires, qui conduit l'Etat à acheter une partie de la production nationale de blé et de riz aux producteurs, au risque de favoriser la surproduction. Une loi sur la sécurité alimentaire adoptée sous le précédent gouvernement a porté à 850 millions, sur un total de 1,25 milliard, le nombre d'Indiens éligibles à ce programme. Le projet conclu entre les négociateurs indiens et américains devrait être examiné par le Conseil général de l'OMC les 11 et 12 décembre, a précisé la ministre indienne du Commerce, Nirmala Sitharaman. (avec Matt Siegel à Sydney, Marc Angrand pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.