1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Commission européenne : cherche femmes désespérément !
Le Point16/07/2014 à 15:29

Federica Mogherini est la candidate choisie par le président du Conseil italien, Matteo Renzi.

Où sont les femmes ? s'interroge Jean-Claude Juncker. À peine élu mardi par le Parlement de Strasbourg, le nouveau président de la Commission européenne s'est inquiété du fait qu'elles soient sous-représentées dans la liste que les États-membres lui proposent pour les portefeuilles de commissaires européens. "Je vais essayer de constituer mon équipe, mais ce ne sera pas aisé, car la situation est désespérante sur le plan des candidatures féminines. Je n'en ai que deux ou trois et j'ai vingt-sept postes à pourvoir", se plaint l'ancien Premier ministre luxembourgeois, qui veut redonner à son institution la bonne image qu'elle a perdue en dix ans sous la houlette du libéral José Manuel Barroso.L'enjeu est important : Martin Schulz, président du Parlement européen, a prévenu que les eurodéputés pourraient bien ne pas accorder leur investiture, fin octobre, à une Commission aussi fortement dominée par les hommes. Son avis est partagé par les neuf femmes de la Commission sortante, qui ont publié une lettre ouverte pour réclamer "au moins dix places pour les femmes" dans la future équipe.La pression est donc mise sur les dirigeants des vingt-huit États-membres. Ce sont eux seuls qui choisissent leur candidat pour Bruxelles. Juncker leur a demandé de lui proposer une liste de deux ou trois noms, dont au moins un féminin. L'italien Matteo Renzi est allé droit au but : il bataille ferme pour faire nommer mercredi au Sommet de Bruxelles sa...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M7403983
    16 juillet13:42

    Quelle rigolade ... et dire que nous payons ces amuseurs fort cher !!!!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer