Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Commerce: Pékin appâte Londres, dit rester ouvert avec Washington

Reuters30/07/2018 à 11:15

COMMERCE: PÉKIN APPÂTE LONDRES, DIT RESTER OUVERT AVEC WASHINGTON

par Ben Blanchard

PEKIN (Reuters) - La Chine a proposé lundi à la Grande-Bretagne de discuter d'un accord de libre-échange post-Brexit au moment où ses relations commerciales avec Washington sont tendues même si le chef de la diplomatie chinoise a redit que la porte restait ouverte pour des discussions avec les Etats-Unis.

S'exprimant lors d'une conférence de presse commune après une rencontre avec son homologue britannique, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a déclaré que les deux pays avaient convenu de renforcer leurs relations commerciales et leurs investissements bilatéraux.

Le secrétaire au Foreign Office, Jeremy Hunt, a dit que Wang Yi avait proposé "d'ouvrir des discussions sur un possible accord de libre-échange entre la Grande-Bretagne et la Chine après le Brexit".

"Nous nous en félicitons et nous avons dit que nous allions l'examiner", a dit Jeremy Hunt sans plus de précisions.

Wang Yi, qui n'a pas fait explicitement référence à la proposition de discussions sur un accord de libre-échange, a dit que les deux pays avaient "convenu d'unir activement leurs stratégies de développement et de développer le volume de l'investissement et du commerce mutuels".

Un accord de libre-échange avec la Chine serait un vrai succès politique pour le gouvernement britannique empêtré dans les négociations sur l'après-Brexit avec l'Union européenne mais les discussions avec Pékin ne peuvent pas commencer formellement avant la sortie effective de la Grande-Bretagne de l'UE et elles promettent d'être longues.

Wang Yi a saisi l'occasion du point de presse pour dénoncer à nouveau l'intransigeance de Washington sur les relations commerciales entre les deux pays et pour souligner que les Etats-Unis sont la première victime de leur différend commercial avec la Chine.

"La responsabilité du déséquilibre commercial entre les Etats-Unis et la Chine n'incombe pas à la Chine", a dit Wang Yi, faisant référence pour l'expliquer au rôle mondial du dollar, à la faiblesse du taux d'épargne et au niveau élevé de la consommation des ménages aux Etats-Unis ainsi qu'aux restrictions sur les exportations de hautes technologies américaines.

Il a ajouté que les Etats-Unis avaient largement profité des échanges commerciaux avec la Chine, important des produits à bas prix dont ont bénéficié les consommateurs américains tandis que les entreprises américaines ont aussi tiré beaucoup d'avantages du marché chinois.

Au mois de mai, Pékin et Washington ont semblé désamorcer leurs tensions commerciales quand la Chine a accepté d'acheter plus d'énergie et de produits agricoles en provenance des Etats-Unis. L'échec de l'accord a débouché sur la mise en place de droits de douanes par les deux pays sur certaines de leurs importations réciproques.

Washington a depuis menacé de frapper 450 milliards de dollars d'importations chinoises supplémentaires de tarifs douaniers et les discussions entre les deux pays sont au point mort depuis le début du mois de juin.

Wang Yi a dit que les Etats-Unis étaient à l'origine des tensions actuelles et que les deux pays devraient résoudre leur différend dans le cadre multilatéral de l'Organisation mondiale du commerce.

"La Chine ne veut pas d'une guerre commerciale mais au vu de l'attitude agressive des Etats-Unis et de la violation des droits, nous ne pouvons faire autrement et devons prendre des contre-mesures."

"La porte de la Chine pour le dialogue et des négociations est toujours ouverte, mais le dialogue doit être fondé sur l'égalité et le respect mutuel et sur des règles", a poursuivi Wang Yi. "Toutes menaces unilatérales et pressions n'auront qu'un effet opposé."

(Marc Joanny pour le service français, édité par Véronique Tison)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • rodan3
    30 juillet17:26

    Le Gars, il a pas tort dans ses déclarations, les américains et les sociétés américaines ont fait leur beurre en commerçant avec la Chine .... Y'a que le blondiau péroxydé qui se croit persécuté par les méchants chinois...( le commerce existait en Chine bien avant la naissance des états unis et encore plus de ce président..)

    Signaler un abus

  • jean-648
    30 juillet11:27

    Les anglais ne voulaient pas être une colonie des européens, ils seront une colonie des chinois ou des américains.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.