Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Commerce alimentaire sur internet: un marché prometteur mais encore balbutiant en France

Le Parisien06/10/2014 à 19:15

Commerce alimentaire sur internet: un marché prometteur mais encore balbutiant en France

Commander depuis son canapé ses courses alimentaires avant de se les faire livrer chez soi: l'idée séduit certains consommateurs, soucieux de la qualité de leur alimentation et de gain de temps. Pourtant, ce modèle se révèle un casse-tête pour les distributeurs, qui peinent à le rendre rentable.Le e-commerce alimentaire ne dépasse guère aujourd'hui les 1 à 2% de l'ensemble des ventes en ligne. Pourtant, selon une enquête du Boston Consulting Group, le potentiel de développement de ce secteur existe, citant les exemples de success stories anglo-saxonnes (Ocado au Royaume Uni, Fresh Direct aux Etats-Unis) comme preuve de l?intérêt des consommateurs.Selon le baromètre Fevad-Mediametrie, 24% des internautes français ont effectué un achat alimentaire en ligne cette année, soit 3 points de plus que l'an dernier. Et ce, alors que l'offre reste actuellement relativement limitée dans l'Hexagone. Après avoir tenté diverses initiatives, dont certaines ont depuis fait faillite (Telemarket) ou étaient fortement réduites du fait d'écarts de prix jugés rédhibitoires par les consommateurs, la grande distribution a préféré se développer sur le e-commerce alimentaire quasi uniquement via le drive, permettant la commande en ligne et le retrait des marchandises sur le parking des hypermarchés.Ce système, qui rencontre un grand succès, enlève cependant un des attraits d'internet: le consommateur reste obligé de prendre sa voiture pour aller au magasin. Sans compter que ce modèle exclut de fait les clientèles des grandes agglomérations, et que la question de la cannibalisation des ventes physiques se pose encore.C'est pourquoi d'autres acteurs, plus petits, ont choisi de se lancer uniquement sur internet, en privilégiant la livraison à domicile et se focalisant sur un créneau porteur à forte valeur ajoutée: celui des produits frais sur un modèle de circuit court (relation directe entre producteurs et clients), particulièrement prisé des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.