Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Comment rouler sur une route enneigée ou verglacée en toute sécurité

RelaxNews14/01/2013 à 18:32

Les chaines sont obligatoires en montagne pour éviter les sorties de route à risque. Pics-xl/shutterstock.com

(Relaxnews) - Alors que quatorze départements sont placés en vigilance orange, en prévision de fortes chutes de neige et de verglas, la Sécurité routière rappelle dix règles essentielles pour adapter sa conduite à des conditions de route hivernales.

Consulter les prévisions météorologiques et de circulation
Avant de partir, il est indispensable de bien s'informer sur les conditions de trafic de Bison Futé et sur les conditions météorologiques. Pendant le trajet, il est également conseillé de toujours suivre attentivement les conseils de prudence diffusés sur les ondes et sur les panneaux à messages variables.

Vérifier la pression des quatre pneus
En hiver, la pression des pneus doit être vérifiée à froid, car celle-ci peut varier en fonction de la température extérieure : plus la température est basse et plus la pression mesurée est faible. Il convient donc de rajouter 0,2bar à froid à la pression recommandée.

Privilégier les pneus hiver
Une évidence. Dès que la température moyenne est inférieure à 7 degrés, il est conseillé d'utiliser des pneus hiver. Leur gomme plus tendre et leur sculpture plus profonde améliorent l'adhérence et racourcissent les distances de freinage. Il est alors indispensable d'équiper les quatre roues afin de conserver un niveau d'adhérence similaire à l'avant et à l'arrière. Les pneus à clous ou à crampons peuvent être montés dès la mi-octobre et démontés vers la mi-mars, pour une vitesse alors limitée à 90km/h.

En montagne, mettre des chaînes
Les chaînes à neige sont autorisées sur les routes enneigées et parfois même obligatoires sur certains axes routiers en présence d'un panneau spécifique. Les chaînes modifiant la conduite, il est recommandé de ne pas dépasser 50km/h. Pour les installer, il est indispensable de se garer à l'écart de la chaussée. Sur autoroute, il ne faut en aucun cas pratiquer cette opération sur la bande d'arrêt d'urgence.

Tester les éléments sensibles au froid
La batterie, le système d'allumage et d'alimentation sont des éléments fortement sensibles au froid qu'il convient de faire tester avant de prendre la route. Il faut vérifier également le niveau du liquide lave-glace antigel ainsi que la qualité des balais d'essuie-glace qui se dégrade encore plus sous l'effet du givre.

Prévoir un "kit de survie"
Circuler en cas de températures négatives expose à un certain nombre de situations difficiles en cas d'arrêt forcé. Mieux vaut donc prévoir des accessoires complémentaires tels qu'une raclette pour gratter un pare-brise givré, un chiffon pour nettoyer des vitres embuées, des ampoules de rechange, une lampe de poche, des vêtements chauds, voire même une couverture de survie et de l'eau en quantité en cas d'immobilisation prolongée.

Bien voir et être bien vu
En hiver, il faut toujours veiller à être particulièrement attentif aux usagers vulnérables (piétons, conducteurs de bicyclettes ou de deux-roues motorisés). Si la visibilité est inférieure à 50m, la vitesse ne doit pas excéder 50km/h, quel que soit l'état de la chaussée. Il convient également d'allumer les feux de croisement dès que la luminosité est insuffisante afin d'être bien vu par les autres usagers.

Rouler lentement et à bonne distance
Par temps de grand froid, il faut rouler lentement et donc nécessairement prévoir plus de temps pour se déplacer compte tenu de l'état de la chaussée.

Allonger les distances de sécurité
Sur toute route glissante, il faut absolument allonger de façon significative les distances de sécurité. Les dépassements intempestifs, les accélérations soudaines ou les freinages brusques sont autant de risques de perte de contrôle du véhicule en cas de verglas.

Ne jamais dépasser un engin de service hivernal en action
Le dépassement d'un engin de service hivernal en action est tout simplement interdit à tout véhicule motorisé.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.