1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Comment ma mère a été internée dans un « camp de rééducation » en Chine
Le Point01/12/2018 à 12:26

Au téléphone, la voix douce de Gulhumar, 26 ans, ne trahit pas de détresse. Difficile d'imaginer que sa mère, Gulbahar, issue de la minorité turcophone ouïghoure, a disparu pendant six mois, avant de réapparaître dans un camp de détention chinois, dans la province du Xinjiang. Dans cette vaste plaine entourée de montagnes, au nord-ouest de la Chine, les camps poussent comme des champignons depuis 2016. La province occidentale ? placée sous l'autorité de Pékin ? est peuplée de 19 millions d'habitants, dont 8 millions d'Ouïghours musulmans. Depuis quelques années, elle est en proie à une véritable campagne de colonisation par l'ethnie des Hans, majoritaire en Chine.

Mardi, Gulhumar a lancé une pétition à l'attention d'Emmanuel Macron qui a déjà dépassé les 6 500 signatures. Elle y raconte le sort de sa mère. Employée d'une entreprise de mécanique située à Karamay, dans le Xinjiang, Gulbahar vit sur le territoire français depuis qu'elle a été placée en congé maladie longue durée. Le titre de séjour de dix ans qu'elle a obtenu en France lui permet de vivre avec sa famille. Grâce à sa nationalité chinoise, qu'elle a conservée « pour pouvoir se rendre au pays s'il

y avait une nécessité urgente », Gulbahar effectue régulièrement des allers-retours au pays. Elle y rend visite à ses parents, et son patron, « un été sur deux », comme l'explique sa fille au Point.

...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer